Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Good Doctor (Saison 4)

31 Mars 2021 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #The Good Doctor, #Drama, #Médical, #ABC

The Good Doctor (Saison 4)

The Good Doctor
- ABC - 2020/21 - 20 épisodes -
Série adaptée par David Shore

#TheGoodDoctor 4.01 - « COVID's complications are not at all consistent. It's becoming annoying. » Le choix de prendre en début d'épidémie n'est pas très surprenant mais il est payant car on voit les médecins tester des traitements selon des rumeurs, de l'instinct. La peur pour les familles, les morts dans la solitude. On a aussi la partie confinement avec Glassman (que j'ai toujours du mal à apprécier) qui démarre de façon très prévisible mais prend le chemin d'une dispute plus profonde qui n'est pas idiote. Le cahier des charges covid est bien rempli je trouve et la série n'oublie pas de continuer à développer ses personnages et leurs intrigues même s'il y a quelques répétitions. Il m'a manqué un peu de surprise ou d'émotion pour mettre un point de plus, mais sincèrement c'est une bonne reprise. 7/10

#TheGoodDoctor 4.02 - Après une reprise très sérieuse et scolaire autour du covid, ce sujet reste au coeur de l'épisode mais les scénaristes s'offrent plus de place pour les intrigues personnelles. Le résultat m'a moins plu, même s'il y a des scènes assez touchantes, la froideur de la succession de morts marque également. Mais les intrigues plus personnelles ne m'ont pas retourné. 6/10

#TheGoodDoctor 4.03 - L'arrivée de sang frais et avoir Morgan dans un autre service permet d'avoir des petites nouveautés, mais l'épisode perd vite de la saveur je trouve, les histoires médicales sont correctes mais sans grande surprise et la part de drama assez faible. 5/10

#TheGoodDoctor 4.04 - Bonne surprise cet épisode. La mise en avant des internes bénéficie aux deux cas médicaux du jour, l'apprentissage de Murphy dans son rôle de mentor est une bonne nouveauté pour donner de la fraîcheur. Les cas en eux-mêmes manquent parfois de surprises mais le développement était satisfaisant. Même les scènes sur la vie perso s'en sortaient bien. 7/10

#TheGoodDoctor 4.05 - Ce fall finale n'est pas toujours captivant même si les deux cas médicaux proposent des petits twists ou conséquences qui sont plutôt intéressantes. Les petits à côtés, notamment avec Park et Reznick étaient un poil forcés, mais rien de gênant. 6/10

 

#TheGoodDoctor 4.06 - « Why are there adult toys on my desk? » Je mets de côté volontairement l'histoire du PTSD, ne sachant pas si la représentation est réussie ou non. Je me concentre sur la proposition de l'épisode, intéressante, en se concentrant sur Dr Lim qui perd pied petit à petit, cela se fait par le manque de professionnalisme (enfin traité dans la série!), le rythme intense, les multiples procédures à surveiller. Le résultat final n'est pas à la hauteur de la proposition à mon goût, mais c'est original et c'est à saluer. 7/10

#TheGoodDoctor 4.07 - C'est un épisode plus classique, on a de l'humour un peu forcé mais qui marche toujours un peu, des cas médicaux intéressants comme le type qui modifie son code génétique (je ne me suis pas trop concentré sur les détails) pour vivre le plus longtemps possible ou la femme qui vit des cancers régulièrement, on a aussi une invasion de la vie privée des patients qui ne surprend plus, mais ça permet de conclure en mode feel good. Pas inoubliable, mais ça fait le boulot. 6/10

#TheGoodDoctor 4.08 - La mise en place et globalement la première partie est prévisible, mais quand on se prépare à deviner la fin, on a quelques développements surprenants, notamment du côté de la gymnaste et son père, secoués par Lim. L'intrigue de Lim n'est pas si géniale que ça et la rencontre des parents avait plus de promesses que ça, mais l'épisode reste correct. 6/10

#TheGoodDoctor 4.09 - Évoquer frontalement les préjugés dans plusieurs domaines est une bonne idée, le début d'épisode m'a un peu agacé tant c'était transparent et ça manquait de finesse, heureusement ça s'est montré plus juste par la suite. Le crush de Shaun semblait être une mauvaise idée, mais ses discussions avec Lea étaient plutôt drôles, du coup ça laisse sur une bonne impression. 6/10

#TheGoodDoctor 4.10 - Cette série a une capacité incroyable à gâcher des idées prometteuses, je dois avouer un petit "kink" sur les séries médicales, j'aime beaucoup les épisodes où un gros imprévu se produit et qui oblige les médecins à travailler différemment. Panne d'électricité, isolés sur le terrain, pas de personnel, etc. On part sur une panne du réseau mais ça n'a aucun impact (ou presque) sur le traitement. Cela devient une intrigue secondaire pour Lea. Il y a de la frustration de voir ce genre d'idées mal exploitées. Ceci dit, l'épisode est plutôt agréable, cette intrigue secondaire aide à changer de registre pour Lea, c'est toujours un peu trop intrusif dans la vie des patients à mon goût, mais c'est le parti pris de la série, on est obligé de s'y faire. Les cas médicaux sont très corrects, même si je trouve le départ d'un médecin assez mal amené et la greffe sans intérêt dans l'exécution. 6/10

#TheGoodDoctor 4.11 - Comme souvent, une partie des dialogues (dans la première moitié d'épisode ici) m'agacent, surtout dans la façon dont les médecins s'immiscent dans le choix des patients. Mais les patients amènent de bonnes choses. Pour Dannie, on a un évènement plutôt prévisible tant c'est préparé mais le second twist est bien trouvé. Paradoxalement ça spoile l'issue de l'autre opération qui semblait pourtant mal partie, mais c'est le jeu. La série a misé sur les émotions comme souvent, et ça passe cette fois. Le reste est plus inégal, j'ai bien aimé la mini histoire autour de Park qui ne progresse pas à cause de sa mentalité, le reste est plus dispensable. 7/10

#TheGoodDoctor 4.12 - Comme trop souvent, la série joue sur la corde sentimentale, et si parfois ça fonctionne grâce à des patients écrits avec un minimum de subtilités ou une tension au niveau médical qui fonctionne, c'est aussi transparent et presque agaçant quand on voit les ficelles et le tire larmes sont grossier. Cet épisode est un tournant qui pourrait être intéressant pour Shaun, le médecin dont on soupçonne un autisme non diagnostiqué était une bonne idée, mais c'est traité avec tellement de lourdeurs que ça me gâche le reste. Même la tension sexuelle, qui a un traitement original grâce au personnage de Morgan n'est pas assez surprenante pour vraiment plaire. 6/10

#TheGoodDoctor 4.13 - Je pense que je décroche un peu de la série, je n'aime pas vraiment les directions prises et je ne pense plus noter les épisodes car je ne me sens plus vraiment légitime à le faire. La façon dont l'émotion est amenée utilise des ficelles tellement usées que ça ne prend plus sur moi, l'intrigue de Claire pourrait me parler mais ça m'a ennuyé, le jeu de Park et Reznick me lasse déjà (même si la chute est pas mal), la série devient prévisible sur la quasi totalité de ses sujets et même sur les opérations. Reste quelques moments réussis, une danse, le deuil d'un amour à sens unique. Mais ça ne me suffit plus.

 

⚠️ La fin de saison (épisodes 14 à 20) n'a pas été couverte

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article