Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Americans (Saison 2)

22 Février 2021 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #The Americans, #Espionnage, #Thriller, #Drama, #FX

The Americans (Saison 2)

The Americans
- FX - 2014 - 13 épisodes -
Série créée par
Joe Weisberg

2.01 - C'était une reprise assez tranquille jusqu'au parc, on nous plonge au milieu d'histoires dont on n'a pas d'élément mais ça se paie avec cette scène marquante dans l'hotel. On connait à peine les personnages mais ça fait tout de même l'effet d'une claque, c'est bien foutu. Avant ça, on a eu un peu d'humour avec la surprise de Paige en ouvrant la porte de la chambre de ses parents, le nom de Claudia reste dans les parages même si elle n'apparaît pas, du côté du FBI, rien de très croustillant pour le moment. 7/10

2.02 - La menace inconnue est une bonne idée, l'effet sur Elizabeth est très puissant et la raison pour laquelle l'impact est si fort est bien vue aussi, c'est plus la mort de leur fille qui change les enjeux pour elles. On reste un peu dans le flou sinon, volontairement, mais ça empêche très légèrement de profiter de tous les dialogues. La tension est bonne, la menace est bonne, mais le contenu n'est pas encore au top à mon goût. 7/10

2.03 - Il y a des bonnes choses sur ce début de saison, la parentalité dans ce monde là, avec les risques qu'ils courent est important de mettre en avant, surtout du point de vue d'Elizabeth qui ne se voyait probablement pas en mère. Rendre Paige plus curieuse et active est une idée à creuser aussi, mais je trouve que ça manque parfois d'impact. Du côté du FBI, il est temps d'insuffler un petit quelque chose aussi je trouve. 7/10

2.04 - Les pièces étaient soigneusement, et patiemment, placées, et cette scène de fin pourrait être le déclencheur du gros de l'intrigue du côté des Jennings en tout cas. Avec Martha qui perd patience et Oleg qui tisse sa toile, ça peut aussi décoller dans les intrigues périphériques. La mission d'Elizabeth avec Brad permet de mettre en valeur son actrice, on est aux prémices de cette histoire, donc on va en attendre l'évolution. 7/10

2.05 - C'était moins chaotique que je l'imaginais mais l'épisode est très intéressant, le rapport avec l'agent du Mossad construit avec un minimum de dialogue est bien fait, la détresse d'Anton également, et Elizabeth en gestionnaire de crises parallèles peut aussi se mettre en avant. L'espèce de lassitude mélangée au confort retrouvé de la maison donne à cette fin douce amène un bon parfum. Oleg commence aussi à dévoiler ses cartes, ça prend forme. 8/10

2.06 - Ça n'a pas vraiment décollé finalement, la partie autour d'Oleg/Nina/Stan est prometteuse mais c'est très secondaire ici. J'ai bien aimé tous les éléments mais il a manqué encore de la tension et une émotion plus forte sur certaines scènes. La panique après la mort d'Emmett et Leanne a laissé place à une recherche du coupable qui manque un peu de rythme. La curiosité d'Elizabeth pour Clark ou son côté mentor pour Lucia sont de bons éléments secondaires. 7/10

2.07 - Les deux gros axes étaient bien faits, Nina doit passer le polygraphe et l'entrainement est très intéressant à suivre. Stan lui dit qu'elle l'a passé mais j'ai des doutes, je pense qu'elle est grillée et Stan va essayer de se servir de ça pour reprendre l'avantage. L'ancêtre d'internet est au coeur d'une mission de Philip, mais plus que la mission, c'est Duluth qu'il faut gérer, ça donne une issue assez sombre avec une victime collatérale. La tension était bien présente, on a de bonnes munitions sous le coude avec une Lucia difficile à contrôler, un Larrick qui semble redoutable. 8/10

2.08 - La première partie d'épisode ne m'a pas spécialement captivé, malgé des évènements comme la mort de Lucia. Mais la deuxième partie était excellente, à partir du moment où Philip apprend la nouvelle sur le sous-marin, il y a une charge émotionnelle qui est très bien passée. Il y a le dégoût de lui-même en voyant sa voiture, quand il laisse la vie sauve à un civil ou les larmes d'Henry à la fin, avant ça, il protège aussi Martha d'une humiliation en ne partageant pas la cassette, ça m'a bien plu. Du côté de Stan et du FBI, je trouve cette partie bien trop passive par rapport à la première saison, je ne doute pas que ça va déboucher sur de bonnes choses, mais la construction ne m'emballe pas beaucoup. 7/10

2.09 - Meilleur épisode de la série ? En tout cas plus qu'aucun autre, j'ai l'impression que tout ce qui a été mis en place paie ici. L'affaire des faux plans, la mission sur le camp de formation des Contras, la lassitude de Philip, mais aussi les plans qui s'affinent enfin du côté du FBI. Cet épisode n'est pas seulement un tournant dans l'intrigue, c'est une claque. C'était excellent et porté par un Matthew Rhys incroyable. 9/10

2.10 - Après un excellent épisode, ça retombe un peu, la série ne capitalise pas vraiment dessus, si ce n'est en trame de fond avec Stan notamment) pour ajouter de nouvelles couches dans l'intrigue globale. À ce moment-là de la saison, je ne suis pas sûr que ce soit pertinent, sauf si on part sur une intrigue de long terme, étalée sur deux saison. Par contre Larrick revient et devrait proposer la menace principale de cette fin de saison. 7/10

2.11 - L'épisode a une bonne montée en puissance, à mesure que Larrick prend de l'ampleur, les à côtés ne sont pas ce que la série a fait de mieux, mais on sent que tout se met en place pour un bon finish. 7/10

2.12 - Je pensais que ça décollerait plus, mais les pièces sont bien là, Larrick se rapproche de Jared, les Russes sont débordés sur un flanc mais peuvent progresser très nettement sur la technologie Stealth, on retrouve un peu le feeling de la première saison sur cet aspect, même s'il y a un troisième élément rogue avec Larrick qui fait perdre du terrain aux russes, et un FBI plus en retrait (mais qui avance sur les Connor). 7/10

2.13 - Un bon épisode, un final assez solide, une conclusion aux gros axes de la saison et des pistes prometteuses pour la suite, le contrat est rempli. Mais... il a manqué un petit truc tout au long de la saison, du côté du FBI c'était très mince je trouve et cette partie essentielle n'était clairement pas à la hauteur de la partie KGB. Larrick en bad guy était correct, mais ça n'a décollé que tardivement je trouve. Le retour en force de Claudia est le bienvenu et la guerre pour protéger Paige devrait être intéressant. Cette saison élargissait sans doute un peu plus ses bases pour préparer à du plus long terme, j'avais dis que j'avais des doutes sur les capacités de la série à tenir la longueur en maintenant des enjeux aussi forts chaque semaine, donc ce sera sans doute bénéfique, mais la saison me laisse sur ma faim. 8/10

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article