Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Space Force (Saison 1)

3 Juin 2020 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Space Force, #Netflix, #Comédie

Space Force (Saison 1)

Space Force
- Netflix - 2020 - 10 épisodes -
Série créée par Greg Daniels et Steve Carell

#SpaceForce 1.01 - Bon... ce premier épisode n'est pas une réussite, malgré une équipe talentueuse à la création, un casting principal et secondaire imbattable, ça ne marche pas. Une vraie bonne blague dans l'épisode, une histoire qui peine à accrocher pour le moment, ça surjoue pas mal en plus. Bref, c'est un échec. Mais ça peut vite décoller... ahah. 5/10

#SpaceForce 1.02 - La fin d'épisode permet de rendre le personnage de Carell plus tolérable, mais le reste est plat. Tout repose sur une intervention d'un singe astronaute, l'humour n'est pas fin (ça encore, ça pourrait passer), mais surtout ne marche pas du tout. L'idée d'un patron incompétent et borné dans une mission débile, y avait du potentiel, et on sent la volonté de ne pas faire de redite de The Office, mais fallait quand même garder l'humour et le charme. 5/10

#SpaceForce 1.03 - J'essaie de mettre la déception de côté et ne pas trop mal juger la parodie des audiences du congrès américain. La série parodie les républicains anti-science, les gauchistes trop préoccupés par les économies, les féministes trop connes pour savoir lire un calendrier, le tout entre un questionnement sur le style de vie des rednecks du Colorado et savoir si AOC porte une culotte. Que c'est forcé... Mais dans le lot 2-3 répliques font sourire. 5/10

#SpaceForce 1.04 - Il y a des soucis de rythme mais enfin il y a une touche d'espoir. La virée sur "la Lune" est divertissant, Naird est vraiment insupportable mais c'est enfin fait dans une approche comique intéressante. Son cerveau de militaire rend tout le monde fou mais en tant que personnage il va peut-être devenir plus supportable après s'être ouvert. Du côté de sa fille et sa femme, tout ne fonctionne pas, mais le portrait familial qui se dessine aide à s'impliquer à un peu plus. 6/10

#SpaceForce 1.05 - L'épisode avait quelques promesses, n'étant concentré que sur un test de combinaisons, mais à l'image de beaucoup de choses ça déçoit, reste quelques répliques et c'est la première fois que Scarapiducci me fait sourire, même si ça reste qu'une redite de Jean-Ralphio, la blague sur le journaliste de guerre pendant la bataille était bonne. 5/10

#SpaceForce 1.06 - L'épisode partait bien avec un voyage en prison assez drôle, mais la série trouve une nouvelle excuse de ne pas avoir Kudrow dans un épisode. La suite avait des promesses avec la recherche d'un espion, le racisme de Naird fait sourire, mais au fil de l'épisode on a tendance à décrocher un peu. 35 minutes, c'est trop. 6/10

#SpaceForce 1.07 - Malgré Kaitlin Olson et un échange Carell dans le bureau qui est très bon, le reste me laisse encore sur ma faim, les personnages secondaires ne sont pas mauvais, mais semblent pas assez bien exploités pour le moment. Il manque pas grand chose, vu la galerie d'acteurs et de personnages, pour que ça décolle vraiment. 6/10

#SpaceForce 1.08 - J'ai bien aimé la virée d'Angela et Chan, mais le reste souffre encore d'irrégularités. La première partie de l'histoire de la visite conjugale est bonne, mais la suite s'embourbe et plombe le rythme comique de l'épisode. La recherche de l'équipe pour la Lune a aussi du mal à trouver de bonnes vannes. Seul le duo en fin d'épisode amène quelques sourires. C'est con à dire, mais je pense que la série s'est donnée un univers trop riche dès sa première saison et on n'a pas eu le temps de s'attacher à beaucoup de personnages. Cet épisode améliore Angela, Chan et Erin ceci dit, c'est sur une bonne voie, mais ça risque d'être trop tard pour beaucoup de téléspectateurs. 6/10

#SpaceForce 1.09 - Les interactions avec la fusée sont le point fort de l'épisode, surtout la (trop) courte séquence sur les secrets de chacun. La partie dating joue sur l'une des rares touche dramatique qui a été travaillée, et ça renforçait des scènes correctes. Le reste me laisse plus froid, mais la compétition avec la Chine pourrait booster ce final. 6/10

#SpaceForce 1.10 - L'épisode démarrait bien avec la réunion de crise et je pensais qu'on allait avoir le meilleur de la saison, mais très vite ça s'essouffle. L'histoire d'Erin est nulle, l'intrigue militaire aux US se plante niveau humour et tension à mon goût et dans l'espace ça ne fonctionne pas beaucoup plus. Sur les trois derniers épisodes j'ai tenté de donner une seconde chance à la série en étant pleinement concentré, mais la déception est toujours là. Le cliffangher de fin ne suffira pas à me donner envie de revenir... 5/10

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article