Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Shameless (Saison 9)

18 Mars 2019 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Shameless, #Comédie, #Drama, #Showtime

Shameless (Saison 9)

Shameless US
- Showtime - Saison 9 (2018/19) - 14 épisodes -
Créée par Paul Abbott

#Shameless 9.01 - À peu près tout le monde a sa petite intrigue dans ce premiere très chargé. C'est inégal mais on a une bonne dose d'humour avec Frank, Kev et Debbie (par ordre de qualité), le fil rouge avec Ian en prison qui se développe tranquillement (sans que ce soit passionnant), du cul avec les classiques Frank et Lip. La partie sur Fiona est très faible, ce qui est surprenant. Reste Carl, ce n'était pas si mal mais la conclusion est très curieuse, une façon un peu facile de se débarrasser d'un personnage qui n'inspirait plus les scénaristes. 6/10

#Shameless 9.02 - « American men used to control everything. Look at a history book. We used to be the leading men. Now, we're marginalized. » C'est un peu poussif, cet épisode m'a paru plus long que le season premiere. Il y a de bonnes choses comme Frank qui entre en politique ou le petit duo Liam/Fiona. Concernant Frank, si on met de côté la caricature grotesque de la politique, je trouve ça pas mal qu'ils embrassent le fait qu'il est un peu Trumpien sur les bords, le rant de Frank sur les hommes blancs qui contrôlaient tout et qui doivent faire un peu de place est terriblement dans l'air du temps. Pour Lip je demande à voir l'évolution des histoires avec Xan et le sponsor mais je ne déteste pas ce que je vois pour l'instant. Le reste me laisse de marbre. 6/10

#Shameless 9.03 - Ce début de saison manque d'inspiration. Les scénaristes font leur possible pour rendre ces 50 minutes regardables (même si je m'ennuie de plus en plus à chaque épisode, ce qui n'était jamais arrivé avant), mais ils ont du mal à créer des histoires intéressantes. J'imagine qu'ils ont un plan pour amener les personnes à un point précis, mais le remplissage devient difficile, la partie sur Frank a une certaine pertinence dans le climat politique actuel, mais le reste... J'ai du mal à piger les motivations de Lip, Carl c'était un peu confus pour arriver à cette lettre de recommandation, Fiona et Ford c'est mauvais, et pour Ian j'ai complètement décroché. Une scène entre V et Fiona (la seule depuis le début de saison me semble-t-il) m'a mis la puce à l'oreille. La série n'est jamais aussi bonne qu'en mêlant ses personnages. Fiona et Carl ont offert de brefs mais agréables moments, mais là ils sont trop dispersés, et le tout dans des histoires bancales. 5/10

#Shameless 9.04 - La fin est correcte, mais que ce fut compliqué avant ça. La série a parfois eu du mal à donner des raisons aux actions des personnages, mais là tout est tiré par les cheveux. Fiona d'un seul coup devient une fan de politique et vire à droite, Debbie est prête à vivre avec une femme sans même être gay, et Lip arrive à obtenir les droits de tutorat en une soirée. C'est curieux. La fin avec Lip a quelque chose de touchant, mais on a du mal à croire en cette connexion et en ses motivations. Et si Fiona réalise ses torts, c'est mal amené et Ford n'a plus aucune réelle présence. La partie sur Ian a plus de sens, mais ça reste assez plat et sans surprise dans l'ensemble. J'évoque pas trop Carl, ce n'était pas particulièrement drôle ou captivant. Pour revenir sur la politique, ça a été bouclé assez vite, c'est pas plus mal, ça tournait un peu en rond. Mais c'était pas le pire truc de la saison. 5/10

#Shameless 9.05 - « ... so they take our erections. » Ah après 4 épisodes qui sonnaient presque comme du remplissage, il se passe des choses. Les scénaristes retrouvent la fonction famille et cela bonifie tout de suite plusieurs scènes. Frank apporte l'humour, Ian apporte une certaine tension, Kev, Carl, Lip gèrent chacun leurs évènements, sans que ce soit génial ni mauvais. Ce n'est pas du grand Shameless, mais on retrouve enfin de bonnes choses, de la vie. 7/10

#Shameless 9.06 - « Bye-bye, hot pink anal beads. » Bon épisode, mais un peu décevant pour le départ d'un personnage important de la série. Disons que j'apprécie qu'on en fasse pas trop car le personnage reste à proximité pour les autres, c'est juste l'acteur qui s'en va, et chaque scène de Ian dans cet épisode est bonne. Mais développer aussi intensément l'intrigue de Fiona en même temps me semble une mauvaise idée. Ce n'était pas Ian la star de l'épisode (hormis les 5 dernières minutes) et c'est frustrant. En dehors de ça, Frank cherche le frisson avec une "crazy", et Courteney Cox fait une apparition qui sonne bizarre dans l'univers mais qui est bienvenue finalement. Pour Fiona, le développement est bon, mais ça aurait eu plus sa place dans un autre épisode. Et Ford ? Quel intérêt il a ? Ce twist est complètement con. 7/10

#Shameless 9.07 - « Christening's when you... waterboard the baby. » Comme le reste de cette moitié de saison, c'est un bordel sans nom. La série lance plein de piste, en abandonne certaines en route, font en revenir d'autres. Les seules constantes ont été Carl (malgré les 2-3 épisodes autour des chiens en fin de vie) et Fiona. On sentait qu'on allait quelque part avec elle, mais que ce fut poussif, ils n'ont jamais su quoi faire de Ford, le couple lesbien a disparu aussi d'une saison à l'autre, pour nous proposer une Fiona plus ambitieuse, avant sa chute prévisible. On la fait revenir au point de départ, et c'est finalement ça qui nous motive le plus, le reste a été moyen. Du côté de Frank, il y a toujours des petits dialogues inspirés ça et là, le duo avec Katey Sagal fonctionne, mais on n'a pas d'effet de surprise je trouve. Pour Lip, sa saison n'est pas terrible non plus. Il sert d'excuse pour montrer des jolies filles topless, et j'ai rien contre ça, mais là le pauvre, il n'a pas grand chose à faire. En gros, on a un épisode un poil prévisible, mais qui a ses moments malgré tout. 6/10


#Shameless 9.08 - « Hey, Carl. Remember the time we walked in on Aunt Ginger and saw her tits? » Une grosse moitié de l'épisode déçoit, on a une succession de scènes sans grand intérêt et avec un humour qui marche moyennement. Puis Carl et Kelly ont une combine à la Gallagher et la fin avec Debbie qui joue à Fiona et Fiona en Frank avaient un côté presque nostalgique. La critique sur le traitement des immigrés aux US est bienvenue, mais ça manquait un peu de finesse. J'ai préféré la petite scène avec la sans-abri par exemple. 6/10

#Shameless 9.09 - Quelques rares moments brillants dans un épisode moyen où aucune intrigue ne ressort. J'ai surtout retenu la scène où Frank teste le cocktail "Death" et toussote avant de saluer la qualité du cocktail. C'est joué d'une telle perfection, rien que ce genre de détails me sauvent des épisodes. Vivement le virage positif pour Fiona (qui a deux bonnes scènes à la fin), vivement que Debbie trouve autre chose à faire ou décoince un peu. Kelly aussi propose quelques moments intéressants. Le reste... 5/10

#Shameless 9.10 - Comme depuis le début de la saison (voire 2-3 saisons), on a quelques scènes ça et là qui font le job, en terme d'irrévérence, d'humour ou de drame, mais l'ensemble manque vraiment de cohérence ou de passion. À l'image de Santiago parti aussi vite qu'il n'est venu où la série a tourné en boucle sur deux blagues. On prend un petit chemin vers Kelly et Debbie, le retour de Xan peut amener quelque chose d'intéressant également mais je reste prudent. Pour Fiona, on connaît trop bien la façon de fonctionner, le personnage prend une voie positive et se prend vite une claque dans la gueule et replonge, ce n'était guère surprenant. Reste le Hobo Loco, parfois drôle, pas très crédible, mais ça passe le temps. 6/10

#Shameless 9.11 - Après avoir eu un Lip "défendant" Fiona auprès de Debbie, le voilà en conflit ouvert avec elle, et les deux ont des torts, mais la série semble vouloir pointer Fiona du doigt. Cela ajoute au drama à quelques épisodes de son départ et je dois avouer que la fin d'épisode réussit son effet. Mais c'est un poil exagéré, notamment le fait que personne ne mentionne à Lip ses propres dérives quand il était alcoolique. L'histoire du Hobo Loco touche à sa fin, ainsi qu'Ingrid, c'était le moment, les deux histoires tournaient en rond, la première était subversive mais bien peu crédible pour vraiment viser juste sur les dérives marketing actuelles. Reste Kev et V et la vasectomie, c'était court, assez drôle, mais c'est frustrant de voir ces personnages aussi éloignées des autres intrigues. Malgré les nombreux défauts, c'est un épisode qui semble montrer une meilleure voie, on peut espérer une fin de saison plus percutante. 6/10

#Shameless 9.12 - « She needs to hit rock bottom. » La phrase de Lip résume tout. Il fallait qu'elle atteigne le fond. C'est fait, la fin était bonne et il reste deux épisodes pour sauver le coup. Quand on travaille sur une saison de 14 épisodes je peux comprendre qu'on prépare la chute, qu'on montre la chute en prenant le temps mais pas trop. Le soucis c'est qu'on a eu trop de scènes répétitives, c'est pour ça que les histoires d'addictions me font souvent chier dans les séries. Le moment de la remontée est toujours plus agréable et j'espère qu'ils ne vont pas se louper, car Fiona méritait une meilleure saison pour finir. Le blackout était pas mal sinon, entre les fameuses combines à la Gallagher, les arguments de Frank sur sa bad drunk de fille. Mais le reste, avec Kelly, Carl et Debbie notamment, ça manque d'intérêt. 7/10

#Shameless 9.13 - Mouais... J'espérais mieux à un épisode de la fin de saison. On a une intrigue curieuse sur Frank, dont on ne sait pas si ça va être un one shot sur une fracture ou une trame plus longue qui racontera quelque chose. L'intrigue de Lip toucherait plus si le personnage de Tami avait été plus intéressant. Il ne suffisait pas de parler de sa mère et la maladie pour que ça fonctionne. On a quelques rares moments touchants mais on est loin d'être attaché. D'autant qu'avec l'expérience, on sait qu'elle finira par faire la tarée et on trouvera une autre copine à Lip quand les auteurs voudront montrer une nouvelle actrice à poil. Le reste n'est pas bien palpitant non plus, que ce soit Debbie, Kelly, ou la nouvelle intrigue bizarre de Liam. Reste donc Fiona, on la remet sur la bonne voie, les scènes sont réussies dans l'ensemble, et la fin offre déjà une récompense pour Fiona. C'est particulier... 6/10

#Shameless 9.14 - Je m'attendais à être déçu en apprenant que Emmy Rossum avait décidé de son départ qu'à deux épisodes de la fin, il y avait peu de temps d'écrire son départ sans que ça sonne faux. Le gros coup de boost a été fait dans le précédent, et c'est pas con. Ça permet de se concentrer sur son départ. On s'attend à mieux, à des scènes plus touchantes, des au revoir. Fiona et V se sont beaucoup éloignées depuis des années par exemple et ça aurait été bien de les remontrer en meilleures amies qu'elles sont censées être. Ce départ abrupte, vu les circonstances n'est pas idiot. On comprend que ce serait trop dur de rester, de dire au revoir, de faire la fête. C'est une façon de faire qui est respectable. La déception l'emporte un peu tout de même, pour un personnage aussi central et après 9 saisons, je préfère qu'on en fasse beaucoup. Sinon, je reste peu convaincu par le couple Lip/Tami, mais Carl a de très bons moments, entre son acceptation de la destinée Gallagher au coup de pied au cul de Kelly, c'était satisfaisant. Le reste me semble plus anecdotique. 7/10

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article