Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Seven Seconds (Saison 1)

6 Mars 2018 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Seven Seconds, #Drama, #Policier, #Netflix

Seven Seconds (Saison 1)

Seven Seconds
 - Netflix - 2018 - 10 épisodes -
Série créée par
Veena Sud

#SevenSeconds 1.01 - Après la pluie de Seattle dans The Killing, Veena sud nous emmène en plein coeur de l'hiver à New Jersey. On se sent étrangement en terrain connu, la même froideur de l'ensemble se dégage. L'approche est différente néanmoins, on connait déjà le coupable au bout d'une minute, et les flics ne font pas le charme de la série. Ils font partie de mon reproche, je trouve cette partie un peu caricaturale, ce sont des connards à la cinquième minute, ils le sont encore plus au fil de l'épisode, Fish n'est pas en reste, il est à vomir devant la famille. L'argument autour de Ferguson et autres crimes impliquant des policiers est assez habilement utilisé car on peut estimer que pour certains flics, ça justifie qu'on camoufle un crime. La procureure tendait à prendre cette route où tout est forcée pour montrer qu'elle est alcoolique et dépassée, mais ça passe mieux, et elle sent qu'un truc n'est pas clair, rien de surprenant dans l'approche, mais ça fonctionne. Pour le reste, c'est comme je l'ai dis très froid, mais c'est ce pour quoi on signe. 7/10

#SevenSeconds 1.02 - Les petits défauts s'estompent, le trio de flics reste à claquer (pour être gentil), mais le reste est encore meilleur. Le duo Fish/KJ par exemple est beaucoup plus intéressant, le premier particulièrement gagne en profondeur, il n'est pas pourri, ni mauvais, il est blasé, et ça change pas mal de choses. Cette partie enquête se fait vraiment à petits pas, mais chaque élément était intéressant à voir. La famille Butler a des moments touchants, la rendant plus attachante. 8/10

#SevenSeconds 1.03 - Je trouvais qu'il y avait une montée en puissance dans le précédent, tant dans le récit que la façon de dépeindre les personnages. Mais ici, j'ai surtout senti une stagnation, on explore une partie sombre du travail de la brigade, les dissensions dans la famille peuvent se faire sentir, mais ça ne vient pas compléter un fil rouge, toutes les intrigues secondaires ont pris le dessus dans cet épisode. 6/10

#SevenSeconds 1.04 - Et à nouveau, après cet épisode décevant, la qualité monte d'un cran. Je trouve que l'avancée (majeure) arrive assez tôt, ils auraient du mieux profiter de l'épisode précédent pour amener ça de façon plus fluide je trouve, mais au moins, on sait que ça va vite évoluer et le duo Fish/KJ est à nouveau au top. En dehors de ce fil rouge, les joies du système de santé américain poussent Seth à agir de son côté aussi, pour aider, ces scènes familiales ont été bonnes dans cet épisode. Sans surprise, Regina King assure dans un rôle pourtant difficile. 8/10

#SevenSeconds 1.05 - Après une grosse fin d'épisode, j'attendais une montée en puissance, ce n'est pas tout à fait le cas, ça redescend un petit peu mais ça revient, finalement. Le contexte particulier est bien exploité, la confiance des témoins et de la famille est dure à conserver, et la police bousculée se sert les coudes, cela amène une sorte de période d'observation qui semble réaliste, mais c'était temporaire. On a des éléments passionnants, des passages qui peuvent paraître évitable. Ça donne un épisode imparfait mais qui permet tout de même de lancer une seconde partie de saison assez dure. 7/10

#SevenSeconds 1.06 - La fin du précédent épisode ne laissait pas place au doute, ça allait monter d'un cran niveau tension. En plus de ça, certains personnages en profitent pour montrer une autre facette. Même si je me serais passé de toute l'atmosphère autour des gangs, ça amène un bon passage lors d'une soirée sans clients. Les flics aussi commencent enfin à montrer autre chose, Osorio et Wilcox sortent un peu de l'ombre. 8/10

#SevenSeconds 1.07 - La fin d'épisode est bourrée de tension et aide à oublier des passages moins passionnants. Les envies de vengeance de Latrice ont été assez poussifs et le développement se montre quelque peu prévisible. La partie autour des gangs n'est clairement pas ce que je préfère dans la série, on a une tournure plus pertinente avec Isaiah sur la fin mais en dehors de ça, je m'en passerais bien. Donc je reste un peu mesuré sur cet épisode, malgré cette belle fin. 7/10

#SevenSeconds 1.08 - Well, shit. La fin est éprouvante. Après la colère, Latrice semble prendre le chemin d'une reconstruction, on en est loin clairement mais ces scènes plus apaisées ont fait du bien. J'avais peur qu'en plus des gangs, la série essaie de s'attaquer au traitement des vétérans, même si c'est une trame présente en fond pour Seth, le propos n'était pas la priorité pour lui dans cet épisode. Je ne sais pas vraiment ce qu'ils veulent en faire d'ailleurs mais c'est un autre problème. Vient donc tout le fil rouge de l'affaire, on navigue entre espoirs et exaspération devant ce système qui semble protéger ces pourritures, la fin pourrait accentuer ce second sentiment. 8/10

#SevenSeconds 1.09 - Depuis The Good Wife, je suis bon client des passages dans les tribunaux. Récemment People vs OJ Simpson avait proposé des scènes de tribunal intenses. Ici, on a une bonne tension, et un excellent twist sur la fin, les éléments sont déjà assez limités, les points gagnés par KJ sont bons mais ont moins d'impact que celui remporté par la défense. Les scènes hors tribunal sont excellentes aussi, que ce soit la suite autour de Nadine ou le choix de Seth. 8/10

#SevenSeconds 1.10 - Bel épisode, avec ce qu'il faut comme émotion, tension, surprise (quelle révélation dans la dernière ligne droite avec l'explication des 7 secondes - j'ai toujours pensé que c'était la durée de l'appel qui a amené l'accident). Je me faisais un débat avec moi-même sur Pete (oui je m'amuse souvent comme ça, à poser des questions sur ma moralité) : est-il quelque part une victime ? Pour moi sa première réaction en sortant de la voiture et tout ce qui a suivi en faisant un coupable terrible, et ces derniers éléments aident à trancher. La famille avance, à sa façon, autant qu'une famille puisse avancer dans ces circonstances (Russell Hornsby qui joue Isaiah est pour moi la révélation de la série, c'est un acteur expérimenté mais que je ne connaissais pas vraiment jusque là), le duo Fish/KJ est excellent jusqu'au bout. Et cette fin... Elle va diviser, clairement, mais pour moi elle est parfaite. Car réelle. 8/10

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article