Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Defending Jacob (2020)

18 Juin 2021 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Defending Jacob, #AppleTV, #Crime, #Drama

Defending Jacob (2020)

Defending Jacob
- AppleTV - 2020 - 8 épisodes -
Adaptation du roman de William Landay par Mark Bomback

Épisode 1 - La mise en place est sobre mais efficace, le décor est prometteur comme le rôle d'Andy dans tout ça. Le mystère autour de Jacob est amené subtilement au fil de l'épisode, le passage avec l'interrogation des élèves montre le premier gros problème de la présence d'Andy. Je suis plus sceptique sur la formule avec les flashforwards. 7/10

Épisode 2 - Deux petites choses me gênent, les flashforwards n'ont encore une fois pas aidé le développement de l'épisode car ça spoile sans amener de tension supplémentaire (à mon goût). Aussi, et même si certaines actions peuvent se comprendre, le virage aussi rapide et extrême pris par Andy me gêne un peu. La gêne morale sur le fait de planquer une preuve potentielle est voulue, je ne parle pas de ça, mais ce virage aussi radical du personnage du point de vue de l'intrigue et de son portrait de professionnel a priori compétent semble vite sauter en éclat. Mise à part ça, il y a un bon tempo et la tension artérielle monte en parallèle de celle d'Andy. La violence de la perquisition, du regard de la communauté qui change d'un coup sont bien montrées, sans en faire des tonnes. 7/10

Épisode 3 - Quand on a vu quelques séries du genre, il n'y a pas de grande surprise, c'est efficace dans la représentation de la spirale infernale (médiatique, professionnelle, personnelle) qui se créé, le couple qui était stable se fissure par endroits, le doute même se créé. Les petites originalités avec l'autre piste qui reste développée en parallèle et le passé d'Andy ne sont pas mes points favoris. Au final, ça se regarde avec plaisir, mais ce n'est pas la claque. 7/10

Épisode 4 - Le mystère est distillé au compte gouttes en parallèle du traitement plus personnel, et c'est assez pertinent, le retour de Derek sur ce sujet est intrigant, mais on a encore peu d'éléments. Il y a des évolutions qui me parlent moins, on s'y attendait mais on aura bien droit à un développement du père. La présence teasé de JK Simmons aide à s'y préparer. 7/10

Épisode 5 - Cet épisode est le plus intéressant et donne un intérêt plus grand autour du meurtre. On passe aussi par des moments touchants et cruels, comme la pauvre Sarah slut-shamed par Jacob... Alors que la piste Derek devient plus croustillante, l'épisode développe également des doutes autour de Jacob... et relance la piste Patz en conclusion. 8/10

Épisode 6 - Le personnage d'Andy est beaucoup mis en valeur mais pas toujours intéressant et ses erreurs (bien que "justifiées" génétiquement) sont frustrantes, c'est ce qui donne à cette série des éléments qui ne me convainquent pas totalement. Néanmoins la tension monte avant le procès. 7/10

Épisode 7 - Le procès délivre ses promesses et amène de nouveaux éléments qui brisent toute la défense, c'est intense, prenant et on ne voit pas le temps passer. Des éléments qui pouvaient être compliqués à gérer leur donne confiance, un témoin qui était intéressant pour la défense les plombe totalement. La fin d'épisode bouscule tout avec la lettre de Patz et va lancer la conclusion du récit. Je ne vois pas comment le couple va survivre à ça. 8/10

Épisode 8 - La conclusion est chargée avec trois grandes parties, la présence de Father O'Leary sème tout de suite le doute sur les aveux de Patz et les doutes reviennent en pleine face du couple. Il y a des choses intéressantes sur les doutes d'Andy qu'il se refuse d'admettre, à lui-même y compris, le fait que les soupçons se tourneront toujours vers Jacob, etc. J'ai douté de l'intérêt des flashforwards au début, mais après 2-3 épisodes ils étaient mieux utilisés et maintenaient une tension, on sait que malgré l'issue du procès quelque chose ne va pas, on a des fausses pistes, dont celle d'Hope qui est assez prévisible. Le virage avec Laurie est bien amené. La série ne s'est pas arrêtée sur l'impact d'un tel procès dans leur vie, c'est même secondaire, c'est plus l'impact du doute de leur propre enfant qui les détruit. La fin ouverte ne me dérange donc pas. 7/10

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article