Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Wrecked (Saison 1)

7 Août 2016 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Wrecked, #Comédie, #TBS

Wrecked (Saison 1)

Wrecked
- TBS - Saison 1 (2016) - 10 épisodes -
Créée par Jordan et Justin Shipley

Wrecked 1.01 - Cette comédie hommage à Lost a un concept fort, un casting sympathique (j'aime bien Zach Cregger). L'exécution est imparfaite pour le moment mais la série a installé ses personnages et il y a des moments de comédie réussis. À voir si l'inspiration va durer au fil des épisodes. 6/10

#Wrecked 1.02 - J'ai revu le premier avant de voir celui-ci, c'est beaucoup mieux passé. Cet épisode est bien rythmé également, les personnages sont bien installés, j'ai ri franchement à 2-3 reprises. La partie vision du père était moins bonne, mais c'était assez court et bien contre-balancé avec les autres cons au téléphone. 7/10

#Wrecked 1.03 - C'était pas mal encore. Même si je me suis moins marré que dans le second, cet épisode est plus constant entre l'Island Mystery et tout le délire (très crédible en plus) sur le choix entre Dumb & Dumber et Selma. 7/10

#Wrecked 1.04 - Il fallait que ça arrive, un épisode avec des idées moins inspirées. Trois parties : le besoin de s'évader en utilisant de la drogue, le besoin de chier, et les affaires du couple Todd/Jess, ça donne mensonges, trahisons mais des blagues assez forcées. 5/10

#Wrecked 1.05 - Election day pour faire tomber le nouveau Roi et Danny mène l'enquête de son côté. Si c'est un épisode assez léger en terme de rires obtenus, l'ambiance autour de l'élection et du duel Danny/Todd est plaisant. 6/10

#Wrecked 1.06 - Une question innocente (qui joue le fiancé de Kate Winslet dans Titanic) cause le chaos sur l'île. L'idée est simple mais retranscrit bien un sentiment qu'on peut avoir. Le reste, notamment les hallucinations ne sont jamais les plus réussies. 6/10

#Wrecked 1.07 - « Okay, Emma, we haven't all done two years at foot school. » Le début est bon, de quoi rire à plusieurs reprises. Une fois le procès démarré, ça prend moins. Le bannissement peut amener un plus, la maladie promet moins. 6/10

#Wrecked 1.08 - « All right, fuck it. Let's go! » Steve est un peu plus développé. On sentait que le pouvoir lui était monté à la tête, mais cet épisode explique les choses davantage. Le flashback est assez bref mais assez fun. Sur l'île, la rencontre avec Corey que personne ne reconnait est le meilleur moment, suivi par Danny et son flingue imaginaire qu'il fait tourner sur son doigt. Le Steve en mode asshole peut paraître répétitif et l'histoire de Meat et Todd n'est pas la meilleure, mais on a le meilleur épisode depuis le 3ème. 7/10

#Wrecked 1.09 - « Eat a bag of dicks, Javier! » C'était too much... et c'est pas trop mal. Owen croise un visage familier et ça part pas mal en couilles, mais ça fonctionne ça et là. Sur le radeau, le groupe est séparé dans une scène déchirante (ou pas). Hormis la toute dernière scène, je n'ai pas beaucoup ri, mais c'était un épisode agréable. 7/10

#Wrecked 1.10 - « I thought of the actor's name. It's Billy Zane. It was Billy Zane, guys. Billy goddamn Zane. » La construction est intéressante, après un épisode sur les escapés, on passe au point de vue de l'île avant une réunion finale. Beaucoup de callbacks (ils n'hésitent pas à le dire d'ailleurs) sur des évènements passés, sans que ce soit forcé, cela sert la vanne. C'est chaotique sur l'île et cela offre quelques bons délires, mais rien qui ne m'ait fait rire comme un dingue. Toutefois c'est un bon final qui donne envie de voir la suite. 7/10

Partager cet article

Commenter cet article