Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Westworld (Saison 1)

10 Décembre 2016 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Westworld, #HBO, #Science-fiction

Westworld (Saison 1)

Westworld
- HBO - 2016 - 10 épisodes -

Série adaptée du film de Michael Crichton par Jonathan Nolan et Lisa Joy Nolan

#Westworld 1.01 - « Have you ever questioned the nature of your reality? » Très bon premier épisode, qui malgré sa longueur parvient à éviter tout ennui grâce à des twists, un univers savamment présenté. J'ai quelques petites craintes sur le long terme, mais le spectacle présenté ici est excellent. Et quelle performance de Louis Herthum. 8/10

#Westworld 1.02 - Le début d'épisode où on découvre l'entrée dans le parc est fascinante, j'aurai pu regarder un épisode entier que sur ça. D'autant plus que lorsque la série tente de développer son intrigue, j'ai senti un peu moins le dépaysement qu'offre la série. Néanmoins, de part la brutalité des visiteurs et l'empathie provoquée par les robots, l'épisode reste fort. 8/10

#Westworld 1.03 - De part le concept de la série, il est parfois difficile de s'investir dans des storylines. Comme une partie est scénarisée pour le parc sonne du coup un peu faux, ou en tout cas ne prend pas aux tripes. Et concernant l'intrigue globale on est tellement dans le flou qu'il est difficile d'y être là aussi pleinement investi. Il y a toutefois des théories intéressantes : le robot s'est fracassé la tête pour éviter une analyse, ou encore Bernard est un robot que Ford utilise pour une raison inconnue. 7/10

#Westworld 1.04 - « This is my fucking vacation » Meilleur que l'épisode trois, cet épisode n'en reste pas moins un peu frustrant. Restons sur le positif, l'ambition et l'identité de Man in Black se fait plus claire, la discussion Theresa/Ford fait monter la sauce en coulisse. Les Host deviennent chaque jour un peu plus conscients. Mais j'ai un petit soucis avec la série depuis l'épisode 2, l'empathie provoquée par les hosts s'est amenuisée (est-ce le fait de les voir mourir en permanence ?) et le trop plein de mystères sans (visiblement) avoir la moindre piste me fait parfois décrocher. Néanmoins, cet épisode remet bien tous les éléments dans le bon sens et le potentiel revient. 8/10

#Westworld 1.05 - Sans doute le plus convaincant depuis le début. Si le parc est ici moins vivant, la série met le paquet sur les différentes intrigues. Que ce soit des choses claires comme les bugs, ou des histoires en filigranes telles que les théories sur l'homme en noir. Ford monte aussi en régime au fil des épisodes et a droit, à nouveau, à une grosse scène avec un personnage important, sur son rôle dans le parc. Trois personnages féminins progressent aussi dans leur coin... Le début d'épisode était peut-être moins prenant, mais toute la seconde partie était excellente. 8/10

#Westworld 1.06 - La progression de Maeve au sein de l'épisode est le fil rouge et la partie la plus prenante de l'épisode (malgré une ou deux petites facilités), avec une visite très belle des bureaux. Pour le reste on est dans le mystère, autour d'Arnold principalement, ça m'a plu, surtout plus loin dans l'épisode. On obtient des débuts de réponse, qui enlèvent de la frustration. 8/10

#Westworld 1.07 - « What door? » Après quelques difficultés au cours de la première partie de saison à créer de l'empathie envers les hosts, la série a su trouver la formule. Grâce à Maeve et son réveil, Dolores et son parcours avec William. On a des réponses, notamment à une des théories les plus populaires et cela amène à nouveau plus de profondeur. La fin d'épisode est d'une grande intensité, portée par un Hopkins fabuleux. En écartant aussi certains doutes, on lance avec réussite l'arc de la fin de saison. Beaucoup de mystère toujours, mais on avance, chaque fois un peu plus. 8/10

#Westworld 1.08 - La série continue son récit assez fluide avec des éléments de réponses, des théories qui semblent se confirmer. Mais le détachement est aussi présent par moments et rend certaines scènes moins touchantes, moins fortes. 7/10

#Westworld 1.09 - Tout en maîtrise, l'épisode développe personnages, intrigues, réponses et théories. Une heure très prenante avec des surprises et des moments de classe absolue. Le tout avec un vilain parfait. 9/10

#Westworld 1.10 - « Die well » Rayon négatif, c'est un épisode d'une heure trente et la durée se fait sentir, la première partie est assez poussive et les révélations pas dingues (pour ceux qui ont regardé -même du coin de l'oeil- les théories. Mais petit à petit la tension monte, que ce soit du côté de Maeve que de Ford ou Dolores. Si les réponses sont dures à comprendre au début, les dernières minutes intenses nous partagent enfin le savoir de la série et de Ford. Et en regardant des vidéos de récap, on se rend compte du soin incroyable de la série pour rendre tout ça compréhensible. Un travail fou d'écriture pour une série qui souffre un peu de son concept (dur d'éprouver de l'empathie pour des robots qui meurent régulièrement), et d'un manque d'enjeux concrets par moments. 8/10

Partager cet article

Commenter cet article