Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

The Detour (Saison 2)

23 Avril 2017 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #The Detour, #Comédie, #TBS

The Detour (Saison 2)

The Detour
- TBS - Saison 2 (2017) - 12 épisodes -
Créée par Jason Jones et Samantha Bee

#TheDetour 2.01 - « Do you know what'd happen if you don't listen to the white man? » La reprise est déroutante au début puis on a des vannes contre les rednecks, des allusions racistes et un finish antisémite. Hilarant. 8/10

#TheDetour 2.02 - Moins drôle et beaucoup plus bizarre que le season premiere, cet épisode m'a moins plu même si on a notre dose d'humour gras et satirique. Quelques bonnes trouvailles et des squatteurs marrantes, mais c'est à peu près tout. 6/10

#TheDetour 2.03 - « COCK BOCK! » Oh bordel, quelle horreur cette fin d'épisode, hilarant mais affreux affreux... L'épisode part dans tous les sens mais on se marre quasiment tout le temps, que ce soit Nate qui est ou lourd ou maladroit, Delilah la relou, Colonel Kegel et l'accouchement. Complètement barge. 8/10

#TheDetour 2.04 - Comme le second épisode, le fait de centrer sur l'ex de Robin passionne moins. Les flashbacks sont barrés et ça va à toute allure mais par rapport aux épisodes 1 et 3, il n'y a rien qui m'ait fait éclater de rire. 6/10

#TheDetour 2.05 - « I mean, I escaped from a psych ward, but... don't you worry. » Le début n'est pas génial mais une fois attaché à son banc, Nate enchaîne les emmerdes avec brio, j'ai éclaté de rire dans l'hôpital et avec le vélo. En dehors de ça, le reste marche moins bien, jusqu'à la révélation finale. 7/10

#TheDetour 2.06 - « Just give him that old, rusty ass. » Cet épisode conclut (probablement) l'arc Carlos qui n'est pas ce que la série a fait de mieux. Mais l'épisode est malgré tout assez bon, en particulier le flashback, le Jared du Tae Kwon Do et quelques dialogues ici ou là sur le quiproquo pédophile ou Robin qui devrait donner son "ass". 7/10

#TheDetour 2.07 - « ♪ Mail, mail, we cannot fail ♪ » Quasiment tout bon. Le broadway show est réussi, la fausse sitcom ne traîne pas et balance juste une vanne, la planque des USPIS, le porno, le coup de téléphone, la branlette aux toilettes, le coup dans les couilles, etc. Il y avait beaucoup de moments marrants. 8/10

#TheDetour 2.08 - « Jesus lets us swear! Shit snacks! » Ah ah quelle chute excellente avec cette réplique de Nate. L'épisode n'est pas génial, la communauté religieuse offre quelques passages sympas (la chanson, les filles qui apprécient beaucoup Nate), mais dans l'ensemble ça manquait de ce rythme dingue du précédent épisode. 6/10

#TheDetour 2.09 - « I deleted the phone off my phone, for more games. » Le début est très bon, Jareb et Delilah sont excellents, les dialogues marchent parfaitement dans leur bouche. La suite perd un peu son rythme et son intérêt, malgré quelques bonnes vannes dans le bar ou devant chez le grec. 7/10

#TheDetour 2.10 - Un petit road trip qui a ses moments mais l'ensemble déçoit. On est dans une transition, tant dans l'intrigue que dans l'humour. 5/10

#TheDetour 2.11 - J'ai un peu décoché depuis deux épisodes, après le road trip décevant, l'arrivée à Cuba qui peine aussi à faire marrer. On a un fond de racisme de notre duo, quelques bons délires comme l'accent australien, la barrière, mais l'ensemble me laisse sur ma faim. 6/10

#TheDetour 2.12 - La série confirme des difficultés en cette fin de saison, quelques vannes loin du niveau du début de saison et l'intrigue fil rouge tombe quelque peu à plat. On pourrait s'en passer d'ailleurs, et juste mettre cette famille dégénérée au quotidien, sans ajouter un complot particulier derrière. 5/10

Partager cet article

Commenter cet article