Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

The Defenders (Saison 1)

20 Août 2017 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #The Defenders, #Daredevil, #Jessica Jones, #Luke Cage, #Iron Fist, #Marvel, #Action, #Super-héros, #Drama

The Defenders (Saison 1)

The Defenders
- Netflix - 2017 - 8 épisodes -
Série créée par
Douglas Petrie, Marco Ramirez et Drew Goddard

#TheDefenders 1.01 - On est dans un épisode de reconnexion avec les personnages. Tout est bien séparé, mis à part le combat (fouillis) du début. C'est même assez haché et j'en sors assez déçu. C'était sans surprise, sans folie, même la réalisation était assez banale sur cet épisode. La fin permet enfin de lancer le truc, mais c'est tout. 5/10

#TheDefenders 1.02 - Ça se met en place. La première partie d'épisode montait un peu en régime par rapport au season premiere, mais j'étais encore déçu. Mais à mesure que les personnages se rapprochent des autres, ou de la vérité, on passe un cap. Évidemment, les premières rencontres sont les meilleurs passages, on peut déjà sentir une grande amitié naissante entre Danny et Luke. 7/10

#TheDefenders 1.03 - Bon autant vous dire que je vais être faible et pas du tout objectif. Un des moments que j'attendais le plus était cette rencontre des quatre personnages. Et si ça vient tard dans la saison (par rapport à mes espérances), c'est bien amené. Cela ne tombe pas du ciel, les personnages progressent de leur côté, avec leurs propres objectifs et les deux mini-groupes qui se sont formés sont juste tombés au même moment. Le combat était excellent, mais forcément trop court, j'aurai aimé voir un plan séquence façon Daredevil pendant 5 minutes, mais pas faut trop en demander, le travail sur la séquence qu'on a eu a déjà du être démentiel. Le résultat était bon, c'est la meilleure séquence d'action depuis Daredevil S2 surement. En dehors de ça, l'épisode est bien rythmé, et tourne autour de cette rencontre inévitable. Les dialogues sont perfectibles cette saison, le côté hyper sérieux/débile de Danny transparaît moins, mais ça reste suffisamment fidèle malgré tout. 8/10

#TheDefenders 1.04 - « Who's Karate Kid? » La majorité de l'épisode se déroule dans un même lieu, ça permet de voir les caractères de chacun de s'affirmer, de voir des dynamiques se créer. Les dialogues sont montés d'un cran, surtout grâce aux vannes. Tous les ingrédients sont là pour faire un solide épisode. Il a des côtés moins jouissifs que le précédent mais il est constant, parfois amusant, et riche en informations. 7/10

#TheDefenders 1.05 - La tension retombe. On continue les explications, les univers se rapprochent encore plus, Elektra reste intéressante. Mais l'épisode est sur un faux rythme et n'exploite pas totalement son potentiel, notamment le passage au commissariat. 6/10

#TheDefenders 1.06 - Sans être palpitant, l'épisode avance bien dans son intrigue, Elektra continue de jouer un rôle central et amène des changements majeurs. Je reste encore sur ma faim dans tout ce qui est interactions entre les héros et leurs univers, ça semble avoir été fait à la va-vite, mais les scènes restent correctes, que ce soit entre Luke et Danny d'un côté, Matt et Jessica de l'autre. 7/10

#TheDefenders 1.07 - Pas mal... sans plus encore une fois. Le récit continue de progresser à un bon rythme mais ça se fait sans éclat, sans génie. Dans les séries Marvel Netflix, les personnages secondaires peuvent parfois apporter un plus au milieu de l'intrigue, mais ici ils sont plutôt transparents. Reste les combats, à l'image d'Iron Fist, ils sont sympas mais là aussi sans brio. La force et la faiblesse de Defenders sera son nombre d'épisodes : cela permet de développer le récit sans véritable temps mort, mais ça ne donne visiblement pas assez de temps pour développer les relations. 7/10

#TheDefenders 1.08 - « I'm not hugging you » La série a plus ou moins rempli son contrat, l'épisode aussi. On a présenté les héros, ils ont eu quelques soucis de cohabitation mais se sont unis pour vaincre un ennemi commun. L'épisode parvient à conclure l'arc correctement et prépare le terrain pour les séries de chacun. On est plutôt dans un status quo au final, Daredevil est sans doute la série qui profitera le plus de The Defenders. Donc voilà, ça a fait le travail. Mais la déception l'emporte, les dialogues, les rencontres, les combats, c'est comme si on cochait des cases pour dire on a fait ci et ça, les fans vont pas gueuler, mais il n'y a pas eu de plaisir d'enfant à voir ces univers se mélanger, on dirait que les scénaristes s'ennuyaient aussi. Et je parle même pas de la réalisation qui est comme toujours soignée mais jamais brillante. 7/10

Partager cet article

Commenter cet article