Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Terrace House (Netflix)

5 Décembre 2016 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Terrace House, #Boys & Girls in the City, #Netflix, #TV Réalité, #Japon

Terrace House (Netflix)

Terrace House
- Netflix - 2015-2016 - 46 épisodes -
Présentée par
You, Reina Triendl, Yoshimi Tokui, Azusa Babazono, Ryota Yamasato

Et si le drama le plus mignon de l'année était... une TV réalité japonaise ?

Attiré par les bonnes review du show sur Netflix, je m'y suis lancé. Comme tout enfant des années 80-90, j'ai été bercé par quelques animes et le Japon est donc une curiosité. Ce programme avait la promesse de voir les différences culturelles entre nos deux pays. Mais ce sera finalement bien plus que ça. Mais d'abord, parlons du concept de l'émission :

Six inconnus se retrouvent dans une maison luxueuse de Tokyo et vivront ensemble pendant 18 semaines. Ils continuent de vivre leur vie, d'aller au travail ou de suivre leurs études, ils sont simplement filmés, le plus souvent dans la maison mais aussi en dehors, lors de rencards ou d'évènements importants de leur vie. La production leur laisse à disposition la maison et une voiture.

Une particularité se dégage déjà, contrairement aux émissions de télé réalité classiques, les participants continuent de voir leurs amis, travaillent, vont au restau, etc. En plus d'amener de la variété ça permet aux personnes de respirer, de s'isoler. De plus, l'émission était diffusée avec très peu de décalage, il n'est pas rare de voir des collègues, amis ou une soeur d'une participante réagir à ce qu'ils voyaient chez eux. Enfin, pour nous, cette ouverture permet de découvrir Tokyo, ou ses environs dans des environnements très urbains ou plus intimes.

Les six candidats de la saison Boys & Girls in the City sont les suivants (par ordre d'arrivée) :

- Makoto Hasagawa (21 ans) : joueur de baseball en formation, Makocchan se démarque très vite avec son côté cool, pas prise de tête. Il donne une très bonne première impression aux filles.

- Minori Nakada (21 ans) : partageant sa vie professionnelle entre le mannequinat et un petit boulot dans une boutique de mode, elle attire rapidement les garçons. Mais on découvre chez elle une grande timidité. Ce n'est pas le cas de sa soeur dont chaque apparition est un grand moment.

- Yuki Adachi (28 ans) : ce danseur professionnel (et professeur) de claquettes va jouer les rôles de grand frère. Cela lui vaut parfois de passer pour quelqu'un de désagréable car il peut être moralisateur. Son envie irrépressible de connaître les ambitions des autres peut blesser.

- Mizuki Shida (22 ans) : employée de bureau pour une équipe de foot en semaine et serveuse le reste du temps, Mizuki est ma chouchou. Ouverte, serviable et charmante elle craque vite pour un des gars mais celui-ci a des vues sur une autre. Malgré ses peines, elle reste en permanence une bonne amie pour tous.

- Tatsuya Uchihada (23 ans) : ce coiffeur se montre très direct envers les filles, il est là pour trouver l'amour et ne le cache pas. Il paraît confiant et expérimenté avec les filles. Cela les détourne un peu de lui au premier abord.

- Yuriko Hayata (23 ans) : étudiante en médecine, Yuriko paraît réservée et très polie. Elle mettra un peu de temps à se faire sa place. Un ou deux garçons qui sont sous le charme au début se donneront du mal pour la séduire.

Je ne prétenderais pas connaître le Japon, mais à travers ces six personnes on peut avoir une petite idée de la culture là-bas. Plutôt timides avec les filles, les garçons ont toujours beaucoup de respect et de patience envers elles. Par contre ils peuvent se monter directs quand ils leur demandent de faire à manger ou pour demander un rencard. Aussi, l'insistance de Yuki permet de mettre en avant l'importance de la réussite et des ambitions dans la vie professionnelle. On peut le comprendre, arrivant parfois à la maison à 23h, le travail reste très prenant. Ces contraintes d'agenda ont toute leur importance quand il s'agit de se réunir tous ensemble ou prévoir un rendez-vous.

L'autre particularité est la présence de commentateurs. Ils regardent l'émission et réagissent, parfois avec virulence, avec moquerie ou tendresse. Ces passages pourraient être désagréables ou malsains mais c'est une respiration importante et surtout on se marre franchement à chaque épisode, l'alchimie des commentateurs est très grande, ils se vannent entre eux et offrent même des petites anecdotes sur leur vie. La vraie sensation est Ryota Yamasato, qui me fait marrer à chaque épisode. Cette équipe nous offre des délires vraiment excellents, je retiens particulièrement la méthode Costco, les pull en laine pour être plus gentils ou la célèbre théorie de la fille du patron de l'Hôpital.

Au niveau des épisodes, ils ont une durée de 30 minutes environ et couvrent une semaine de vie des habitants. Au début, il faut avouer que le rythme est assez lent, ils sont tellement timides et en un sens "formatés" à l'idée que c'est une émission qui peut aboutir à une relation amoureuse, les discussions sont assez pauvres et peu variées. Le montage de l'émission va aussi dans ce sens. Si les deux ou trois premiers épisodes peuvent donc se montrer un poil redondants, on se prend d'affections pour ces personnes, leurs coups de coeurs, leurs ambitions personnelles. Les épisodes réservent des surprises, dont certains qui n'auraient pas pu être écrits tant ils peuvent prendre à revers. En bref, on est touché par les peines des uns, les joies des autres et on enchaîne encore et encore les épisodes.

Je reste évidemment flou sur les évolutions de Terrace House pour ne pas gâcher de surprises à mes quelques lecteurs.

En tout cas, c'est une bonne surprise, surtout pour une télé réalité.

Article rédigé en cours de visionnage (20ème épisode)

Partager cet article

Commenter cet article