Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Shameless (Saison 1)

13 Février 2015 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Shameless, #Drama, #Comédie, #Showtime

Shameless (Saison 1)

Shameless US
- Showtime - Saison 1 (2011) - 12 épisodes -
Créée par Paul Abbott

 

#Shameless 1.01 - Chaos total, mais maîtrisé, un rythme dingue au début pour comprendre le monde de Fiona. La suite se calme mais reste marrante et continue d'installer son ambiance unique. Solide épisode. 7/10

#Shameless 1.02 - Il était meilleur dans mes souvenirs. Moins fou, moins drôle, moins rythmé. Plus centré sur Frank qui assure le minimum tout de même. Le voyage au Canada était pas mal, le chambrage au retour aussi, mais c'était un cran en-dessous du pilot. 6/10

#Shameless 1.03 - Les magouilles de Frank sont au top ici, toute l'introduction de Aunt Ginger est formidable. Les plus jeunes ont un peu de lumière ici, que ce soit la tendresse de Debbie, le côté psychopathe de Carl. Un bon épisode, très drôle. 8/10

#Shameless 1.04 - "Fucking Gallaghers". Pauvre Kev, sa vie ruinée par plusieurs Gallagher. Debbie au centre de cet épisode, pour mieux cerner cette petite, ça tombe au bon moment après avoir l'avoir mise plus en valeur dans le précédent. L'épisode a des répliques excellentes, c'est ce qui fait le petit plus, clairement. Frank pourrait être répétitif, là il est juste parfait dans le dosage et ses dialogues. 8/10

#Shameless 1.05 - "Just knowing your tits are trying to kill you... that's gotta suck". Un épisode plus court, on aurait pu penser qu'il allait être bien tassé, rythmé. Mais c'était le moins bon, il y avait des bons moments toutefois comme Frank à l'enterrement de vie de garçon, au groupe de soutien des malades, ou même au mariage, mais il manquait un truc à cet épisode. 6/10

#Shameless 1.06 - Carl est au coeur de l'épisode, un personnage discret jusque là, hormis sa batte favorite ou quelques figurines cramées, on voyait pas grand chose. La menace d'exclusion est une conséquence logique, j'ai pas spécialement adoré cette trame (la conclusion un peu facile gâche l'épisode), mais j'ai trouvé habile le parallèle avec Frank qui fait enfin une bonne chose... mais pas pour sa famille. Cependant, la solidarité pour garder la famille soudée était bonne, surtout à mi-saison, ça remet tout à plat un peu. 6/10

#Shameless 1.07 - Le repos de Fiona valait juste pour son retour en plein chaos, car la mise en place de tout ça est assez moyenne. Frank assure le show jusqu'après le générique "call me Liam", quel enculé quand même. Sheila a un moment touchant avec Liam, moins emballé par la direction où on va, mais c'est "logique" compte tenu de ce qu'on a vu. 7/10

#Shameless 1.08 - Début marrant, la suite est plus profonde et plutôt triste même. On s'est toujours rendu compte du mal que Frank causait, mais là le voir sous un bon jour, être enfin un père, ça rend son attitude générale plus forte. Je pense que c'était le bon moment de présenter ce visage de Frank, pour voir ce qu'il a pu être avant de sombrer, et redonner du poids au propos de la série. Un mot sur Lip, le prof lui prédit un avenir qui ressemble pas mal à celui de Frank... 7/10

#Shameless 1.09 - Bien aimé la "montée en puissance" des difficultés de Fiona depuis le précédent. Cela amène assez logiquement à ce craquage à la fin. Cet épisode nous permet de découvrir la mère, qui est aussi atroce que Frank. Ce dernier offre toujours quelques répliques excellentes. La deuxième partie hausse d'un ton, dans le rythme et la folie. Cela change d'une première partie relativement posée. Bon épisode au final, assez touchant dès que Debbie voit sa mère. 7/10

#Shameless 1.10 - Une résolution un peu facile, mais la série se limite dans le drama, ce qui n'est pas si mal pour éviter qu'une intrigue douteuse traîne trop. La fin d'ép était touchante. Avant ça, beaucoup de moments amusants/dérangeants. Entre l'accident de Carl, le purity ball, ou ce dîner entre psychopathes. Pas parfait, mais ça fait le job, comme souvent. 7/10

#Shameless 1.11 - L'un des moins bon, même si la fin promet. Pour Frank c'était un peu mou même si ses tentatives ratés au début sont assez marrantes. Pour le "triangle" amoureux, c'était pas très passionnant, mais ça implique Lip et Ian au final, ça promet plus. Pour Karen, j'ai plus apprécié qu'au premier visionnage, mais c'est pas suffisant pour porter l'épisode. Ça manque de Kev & V. 5/10

#Shameless 1.12 - Assez riche, j'ai aimé le début, bonne ambiance après la libération, ensuite vient le shitstorm qui peut être assez inégal mais l'épisode n'en pâtit pas trop, c'est assez rythmé. Avec des pistes ouvertes, un minimum d'espoir pour Frank. Il reste beaucoup à dire, la première saison est de qualité, les scénaristes ont exploré un peu la surface, avec les retours, l'expérience sur le show, on a de bons espoirs pour la suite. 7/10

Partager cet article

Commenter cet article