Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

sense8 (Christmas Special + Saison 2)

8 Mai 2017 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #sense8, #Netflix, #Science-fiction, #Fantastique, #Drama

sense8 (Christmas Special + Saison 2)

sense8
- Netflix - 2015 - Christmas Special + 10 épisodes -
J. Michael Straczynski, Andy Wachowski et Lana Wachowski

#sense8 2.01 (A Christmas Special) - « Faces change, you know? But not the heart. » Je n'imaginais pas à quel point il allait être si bon de les retrouver. L'épisode démarre timidement mais on a une montée en puissance qui finit par un moment absolument génial, les fêtes d'anniversaires dans tous les pays. Les voir danser, s'amuser tous ensemble rappelle à quel point la série a quelque chose d'unique et de magique. Ce Christmas Special a d'ailleurs pas mal de moments en groupe et ils fonctionnent tous. Bon après ce moment orgasmique, nous avons le moment un peu gênant, qui m'a moins gêné que dans la première saison, mais qui ne me semblait toujours pas nécessaire. Cet épisode fonctionne un peu comme un rollercoaster, on a donc eu cette montée, un moment magnifique, et on remonte tranquillement. La scène dans la prison ou les moments d'humour rendent tout de même ce rollercoaster agréable. Avant un nouveau très bon moment avec Hallelujah en fond sonore. Cette série est d'une beauté éblouissante. Le dernier quart d'heure ne m'a pas paru indispensable mais rien ne viendra gâcher ce moment de fête. Un petit mot pour finir, la série adresse sans aucun complexe le changement de casting de Capheus, et tourne ça en dérision, ce qui permet de tout de suite tourner la page, même si le sourire communicatif d'Aml Ameen va manquer. Pour moi c'est une réussite, et comme toute la saison 1, on oublie facilement les défauts tant la série est belle, en tout cas c'est mon cas. 8/10

#sense8 2.02 - On est vraiment sur un tout autre rythme que la première saison, les connexions sont multiples et là on explore plus les origines du pouvoir et leur maîtrise que la découverte de celui-ci. La partie drama a pu "plomber" les premiers épisodes de la première saison, ici avec un attachement total aux personnages, on profite plus de ce genre de scènes, et comme le fil rouge a plus d'ampleur, ils sont plus agréables. L'épisode en lui-même n'est pas aussi épique que le christmas special, mais on a tout de même deux moments forts, le discours au micro de Lito et Capheus aidé par un montage montrant les autres sensitifs participer, et bien sûr la traque de Whispers à la fin. Whispers présenté comme LA menace est vite déboussolé et cela me fait penser qu'il n'ira pas très loin, mais que BPO qui semble avoir le bras long réserve quelques rivaux à venir. Sinon, en bref, on reparle de Sarah Patrell, j'avais le sentiment que c'était Angelica mais en fait non, elle était un des sujets de Whispers, ma théorie géniale aura tenu à peu près 23 secondes dans cet épisode. 7/10

#sense8 2.03 - « When I'm nervous I talk to myself » Le rythme est encore plus élevé que le précédent, le fil rouge tourne à plein régime, les sensitifs travaillent vraiment en équipe et j'aime bien l'idée d'une collaboration importante par épisode qui doit permettre d'avancer ou d'aider un des leurs. On a Will qui négocie pour l'avenir de la famille, Sun qui doit être aidée pour s'en sortir et la rencontre avec Jonas qui intéresse tout le monde. La puissance d'une simple connexion est moins élevée, mais c'est aux dépens d'une intrigue plus importante et d'un rythme plus soutenu. C'était dense, et prenant. 8/10

#sense8 2.04 - « Do you believe in happy endings? » Peut-être le moins consistant du lot pour l'instant, sans aller jusqu'à dire qu'il y a un coup de mou, l'épisode est moins touchant. Le montage Nomi/Kala/Capheus est bon mais c'est sans doute le montage le moins incroyable de la série, le combat de Sun est le moins réussi aussi. Néanmoins on a droit à une séquence très drôle avec l'ami de Riley, les autres se tapent l'incruste pour savoir quelles sont ses intentions, les dialogues amènent une légèreté qui fait du bien, le manque d'intimité a été parfois abordé pour ce genre de scènes d'humour mais c'est la première fois qu'ils sont si nombreux à se mêler d'un truc anodin. L'aspect enquête, expérience mêlant Raoul, Jonas et nos sensate est assez prenant et cela rend l'épisode pas mal du tout, tout de même. 7/10

#sense8 2.05 - « Someone reminded me to look up » La série a trouvé sa formule cette saison, le fil rouge est presque majoritaire, mais on continue à avoir des évolutions personnelles le reste du temps, Capheus, Kala, Sun, Lito et Wolf ont des problèmes ou projets bien à eux en ce moment, pendant que Will, Nomi, Riley gèrent plus le problème général. Ce rythme me plaît, même si comme pour l'épisode précédent on n'a pas les évènements les plus marquants de la saison. On retiendra surtout la volonté de contre-attaquer sur la fin avec Will qui prend les choses en main. Ce projet monte d'un cran les ambitions de la série avec cette armée. C'est d'ailleurs dans un épisode où on voit un Anonymous, une armée d'hacktivistes qu'on essaie de lancer une armée d'homo sensorium. La scène de concert où tout le monde sera moins marquant que le karaoké mais reste un passage qui peut donner des frissons. 7/10

#sense8 2.06 - On pouvait parfois résumer les épisodes en deux ou trois phrases, là c'est tellement plus dense. On a du sexe, de l'humour (le bisous du matin de Rajan à Wolf, ah ah), la gay pride de Sao Paulo mais tout ça n'est rien face à la quantité d'informations dans la seconde partie, la mythologie de la série gonfle d'un coup. The Cannibal, l'Archipel nous font plonger aux origines de BPO et du centre névralgique à Chicago. Sans tenir compte du montage montrant le réseau sensate en action, on a quand même une quantité impressionnante de décors cette année, on y a ajouté Amsterdam, l'Écosse et le Brésil. C'est fou. Pour la petite critique, on peut avoir moins de passion, de tendresse pour la série ou les personnages depuis 2-3 épisodes, mais la série maintient un rythme et développe vraiment son univers. 7/10

#sense8 2.07 - Mise à part peut-être la partie sur Kaya, j'ai beaucoup aimé le reste. La partie dramatique individuelle avait un peu plus de place et ça n'a pas fait de mal, au contraire. Même la partie sur Joaquin et les parents de Dani amènent une bonne scène, le retour de Diego qui se réconcilie avec Will à distance fait plaisir à voir et je ne parle même pas de tout le passage au cimetière. Si je vais en parler en fait, vous savez que j'adore Sun, les deux séquences m'ont beaucoup plu, que ce soit ses frères et soeurs qui la réconfortent et apportent leur soutien inconditionnel ou la baston/préliminaire avec Woojin. Doona Bae gère parfaitement sa confiance/son arrogance en combat et les moments de tendresse (je crois qu'elle a une série de 5-6 épisodes où elle lâche une larme, ET ÇA ME VA). Le fil rouge revient sur la fin, la peur vis à vis de Riley ne marche pas trop, mais j'avoue que la vidéo de la fusillade ou la toute fin m'ont bien hypé. 8/10

#sense8 2.08 - « Bring it, bitch » C'est le plus dur à juger depuis le début de la saison je trouve. J'ai bien aimé le tout début avec Jonas et la fin sous tension avec Wolf. Au milieu c'est plus inégal. Lito c'était très bon sur une scène (quand il termine en pleurs après avoir montré ses talents de bartender, ça m'a tué), un peu chiant la suivante (le passage avec Sun par exemple), pour Kala et Capheus c'est pas mal sans plus, les autres sont plus discrets ici. Je ne dirai pas que je me suis ennuyé mais ça m'a clairement moins passionné que d'autres épisodes. 6/10

#sense8 2.09 - Il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'action, mais l'épisode est très prenant et touchant, signe que la part de drama reste efficace. Je mettrais en avant trois temps fort, le toast de Nomi à la réception simple mais émouvant. Nomi toujours avec le mariage à l'église, l'intervention d'Amanita, les dialogues de Bug et le père de Nomi qui fait enfin un geste, ça a été parfois drôle mais aussi touchant sur la fin. Enfin, le troisième moment fort concerne Will et son père. La séquence est bien réalisée, mais les personnes présentent dans la chambre ont du halluciner un peu en voyant Riley l'appeler papa. Peu de Sun, Wolf et Kala, mais on sent une transition, ça va venir assez vite pour les filles je pense, le paquet de Kala devrait être explosif et Sun va entamer sa vengeance. Pour Capheus, c'était pas fou, mais pas ennuyeux non plus. Concernant Lito, on tourne une page, ce qui n'est pas plus mal, Daniela peut briller pendant cet appel téléphonique. 8/10

#sense8 2.10 - Comme le précédent, il n'y a pas beaucoup d'action et la part dramatique est importante. Sans être aussi touchant, l'épisode a un bon rythme et ne déçoit jamais, l'épisode défile assez vite sans qu'on y trouve à redire. On va dire que le soucis se pose plus sur la question de la préparation au final, de l'absence de véritables enjeux. Ce serait un très bon épisode de mi-saison, c'est un bon épisode tout court d'ailleurs. Mais on n'a pas l'impression qu'on approche de la fin d'un chapitre, que la situation monte en intensité. On a des petites scènes intéressantes sur Will, Lito se relève, on a aussi une préparation à un truc important pour Sun, Capheus peut briller à l'aide de son cercle et sa famille lors d'un meeting. Mais on ne retiendra rien de plus sur l'épisode. 7/10

#sense8 2.11 - « Who are we? Justice, motherfucker. And we're coming for you » Deux gros temps fort. Le début est centré sur Sun qui se lance dans une offensive contre Joong-Ki. Baston, fusillade, solidarité, course poursuite, ça en fout plein la vue. C'est sans grande surprise, mais ça rivalise sans soucis avec des films à gros budget. L'entraide des sensates et l'arrivée de Puck amènent ce petit bonus dans l'ation. Ce qui est sympa aussi avec le groupe de sensate c'est qu'ils ne partagent pas les mêmes opinions (Wolf veut plutôt la vengeance sur Joong-Ki, les autres son arrestation) mais finissent par s'unir, quoiqu'il arrive. Au milieu de l'épisode, on a une transition avec une belle scène pour Nomi par exemple. Et on attaque le chapitre final dans un rush à toute vitesse, Wolf en danger, Whispers va trouver les sensates un par un avant que Will mette son plan en action. Tout ça va trop vite, c'est expédié. Le sentiment d'urgence est là et c'est très bien retranscrit dans le show, on ne s'emmerde pas avec le voyage vers Londres de chacun (juste Sun, pour voir comment elle passe la sécurité). Le plan est mis en marche et... voilà. Fin de saison. C'est frustrant, mais c'est un très bon cliffangher, après avoir découvert leurs pouvoirs, après avoir été entre fuite et contre-attaques plus ou moins réussies, ils vont lancer la Guerre. 8/10

Partager cet article

Commenter cet article