Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Review (Saison 1)

18 Juillet 2015 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Review, #Review with Forrest MacNeil, #Comedy Central, #Comédie, #Mockumentary

Review (Saison 1)

Review (with Forrest MacNeil)
- Comedy Central - 2014 - 9 épisodes -
Série créée par
Andy Daly et Charlie Siskel

#Review 1.01 - Précision : c'est mon second visionnage de la série. Bonne cohérence au sein d'un même épisode, cela ressemble à un sketch comedy show centrée sur un mec banal prêt à tout, l'humour fonctionne et on devine assez vite que Forrest a pas mal de complexes. Un démarrage réussi. 8/10

#Review 1.02 - Hormis la chasse, on a un bon épisode, la sex-tape était à la fois marrante et pathétique et surtout la review sur le racisme était tout simplement excellente, je me suis marré tout du long. Sacré Forrest ! 7/10

#Review 1.03 - Marrant, pathétique et encore marrant. La série prend son envol et trouve le ton juste. De plus, les personnages secondaires s'affirment, notamment AJ très drôle dans ses courtes interactions avec Forrest. Le producteur lui est prêt à tout comme Forrest mais le montre différemment. 8/10

#Review 1.04 - "It's not my urine". Excellent, je retrouve vraiment l'esprit des séries mêlant pathétique, humour, tendresse. Forrest a vraiment pris un virage, le voir se ridiculiser devant Ashley Tisdale puis démarrer la review de Batman en étant dépressif, c'est vraiment marrant. Et la fin de Batman où il se reprend en main est assez jouissif aussi. 8/10

#Review 1.05 - "I have, uh... I have good news, and I have really, really bad news..." Les deux dernières minutes sont tout simplement géniale. Dommage que le reste soit juste correct. La partie sur le meilleur ami était pathétique au départ mais n'a jamais vraiment décollé. L'espace ça démarre timidement mais la fin, à force d'insister sur ce gag grotesque finit par faire éclater de rire. Quand ils reviennent du voyage, j'étais plié jusqu'au bout. 6/10

#Review 1.06 - "You see, I was delighted by the variety and the abundance of sex there, but by the end of my time as a swinger, I didn't know what felt more empty. My heart, my soul, or my balls? Going to an orgy, two stars.". Le road rage démarre bien, mais malgré 'Rafi', la suite n'est pas aussi bonne. L'orgie est excellente, on pourrait dire qu'il y a des gags faciles, mais tout colle tellement au personnage, ça fonctionne parfaitement. 7/10

#Review 1.07 - J'adore les petits clins d'oeil comme le prof de la première review qui se retrouve à la fin de l'épisode. C'était dense, pas toujours génial mais dans l'ensemble vraiment sympa. La troisième review ressemble à un bon gros délire de scénaristes qui ont besoin de décompresser, mais ça marche tout de même, le truc va loin, mais ça reste cohérent avec les personnages. Niveau comédie, on est dans un bon niveau, ça change de pas mal de programmes du genre qui sont pour le coup hyper inégaux. 7/10

#Review 1.08 - On ne peut que sentir une vibe Michael Scott sur cet épisode. Encore une fois, on n'a pas trois sketchs séparés, mais un vrai fil conducteur. Une petite montagne russe avec du bonheur pour Forrest, de la déception, retour de la solitude pour finir sur une note d'espoir. L'attachement à Forrest est bien là et on ne peut qu'accrocher à cette conclusion. 8/10

#Review 1.09 - "Is it part of the brain tumor ?" Bizarrement l'émotion prend moins que le précédent. Mais là encore la construction est bonne, les trois histoires se complètent et amènent à cette conclusion. Jusqu'au bout de ce qui est humainement possible, Forrest poursuit sa review sur le fait d'être irlandais, même dans le moment le plus sérieux possible, il ne lâchait pas, c'est vraiment un taré. Mais ça permet d'avoir une conclusion plus forte du coup. Curieux de voir la saison 2, en espérant revoir AJ notamment. 7/10

Partager cet article

Commenter cet article