Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Person of Interest (Saison 5)

23 Juin 2016 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Person of Interest, #POI, #Espionnage, #Action, #Policier, #Drama, #CBS

Person of Interest (Saison 5)

Person of Interest
- CBS - Saison 5 (2016) - 13 épisodes -
Créée par Jonathan Nolan

 

#PersonOfInterest 5.01 - Dur de s'y replonger un an après le précédent épisode. Le début en musique aide bien à se remettre dans le bain, la suite est plus compliquée. L'épisode parvient tout de même avec simplicité à placer les enjeux, le contexte et fournit ce qu'il faut d'interaction, d'action, de "nerdisme". On va dire que c'est une reprise efficace mais sans folie. 7/10

#PersonOfInterest 5.02 - « Bad news, I'm the victime! » L'intro nous donne vite le ton, la star de l'épisode ne sera pas un du quatuor de base, mais bien cet objet inanimé, invisible. Les touches d'humour marchent, les scènes d'action moins, mais ce qu'on retient c'est la Machine, sa peur, ses bugs. Et avec ce fond d'immoralité de ses alliés apporte une autre saveur également. Un épisode réussi. 8/10

#PersonOfInterest 5.03 - Le début me laissait un peu sur ma faim, et à l'image de la fusillade à base de 500 balles tirées sans toucher une cible je trouvais le tout assez prévisible. Mais finalement l'épisode trouve son rythme, un ton et finit par accrocher. On construit patiemment la réponse à Samaritan. 7/10

#PersonOfInterest 5.04 - Ahah dur à juger cet épisode. Car je n'ai pas énormément apprécié la première partie, les dialogues semblaient forcés, même les rebondissements et la fameuse scène Shaw/Root m'ont un peu déçu. La capture était trop simple et m'a mis sur la piste. Quand elle tue "Primary" on comprend où ça va. Et du coup ma perception de l'épisode est totalement changée, ce qui semblait faux au début n'était pas là par hasard. Mais bizarrement, le fait de voir le truc venir petit à petit rend la surprise moins forte et empêche de sortir complètement de cette première impression "décevante". C'est malgré tout un bon épisode, qui remet enfin Samaritan au coeur de la série et Shaw également. 8/10

#PersonOfInterest 5.05 - « Go back to the shadows. » On sait que chaque affaire de la semaine aura un lien très fort avec le fil rouge, ce qui fait que certaines situations ne sont pas très surprenantes. Mais en intégrant à l'intrigue un ancien associé d'Elias, une simulation de baston Machine/Samaritan sur un ordi, il y a des surprises et de quoi assurer le spectacle. 7/10

#PersonOfInterest 5.06 - Épisode assez léger qui permet de décompresser, l'intrigue du mariage est classique en dehors de ça. Le reste tarde un peu à dévoiler son message et son intérêt mais la fin est plutôt réussie. On va dire que c'est pas mal pour une transition. 6/10

#PersonOfInterest 5.07 - Un épisode centré sur Root ne peut que me plaire. La construction est assez inédite dans un premier temps, on enchaîne de micro-missions sous une identité différente avant de passer à une "intrigue de la semaine" qui est non seulement intéressant mais surtout nous permet de découvrir de nouvelles choses sur Samaritain et relance la partie Shaw. Tout n'est pas parfait, ça ne laisse pas sur le cul, mais ça devrait lancer la dernière ligne droite de la série ! 8/10

#PersonOfInterest 5.08 - Ce n'est pas un mauvais épisode d'autant que l'idée d'assister à l'origine d'une épidémie est intéressante. Simplement on est près de la fin et ce n'était pas forcément au niveau espéré. Malgré les passages de Shaw, et malgré le projet de Samaritan qui se révèle. 6/10

#PersonOfInterest 5.09 - Voilà une montée en puissance. La première partie est plan-plan, sans surprise. La suite est plus convaincante, sans non plus mettre sur le cul mais la fin est excellente et étonnamment touchante. 7/10

#PersonOfInterest 5.10 - « We might as well be a symphony. » La série lâche les chevaux pour un épisode intense, dramatique. Le monologue de Finch est un des meilleurs moments de la série. J'ai le coeur meurtri, certains sauront pourquoi, mais bordel, c'était de la bonne TV. 9/10

#PersonOfInterest 5.11 - « I missed on purpose, jackass! » Malgré les enjeux (sauver le Président) et l'idée derrière l'épisode (révélée à la fin), c'est poussif. Les scènes d'action étaient en-deça, et Samaritan est absent. On a une sorte de loner amélioré, tournant la page des nombres. Et permettant de se concentrer sur la fin... Mais la fin aurait du déjà commencer. 6/10

#PersonOfInterest 5.12 - Avis contrasté sur cet épisode. Le côté "what if" sans la Machine est intéressant mais j'ai trouvé le mise en place de l'épisode assez lente, et ces "what if" m'ont parfois laissé sur ma faim. Par contre il m'a été impossible de décrocher dans la seconde partie. Tout particulièrement les scènes de Finch. 8/10

#PersonOfInterest 5.13 - « Everybody dies alone... » Voilà c'est la fin. Une bonne conclusion, proposant son lot d'action, de technologie et d'émotion. Les adieux du duo sont très touchants, et il y a une sobriété qui accompagne tout ça qui sied bien à la série. L'épisode est aussi porté par ses musiques, la sélection a été excellente. Cette série me manquera, pour l'univers qu'elle a su construire, son casting, ses moments épiques as fuck (le premier God Mode, Root et ses deux flingues, le monologue de Finch dans le 5.10 entre autres). Il y a ce regret que CBS n'ait pas laissé les scénaristes faire la saison qu'ils voulaient, avec le principe de l'affaire de la semaine mise en retrait. Mais la série s'en va au bon moment, sans l'épisode de trop. Il y a même ce sentiment de pas assez... mais bon, on pardonne après ce final. 8/10

Partager cet article

Commenter cet article