Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Man Seeking Laughter

6 Mars 2015 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Man Seeking Woman, #FXX, #Comédie, #Fantastique

Man Seeking Laughter

« J'ai décidé d'écrire un article sur Man Seeking Woman, la comédie de FXX. Je m'installe devant mon ordinateur, j'ouvre le blog, je me retrouve devant une page blanche. Ne sachant pas trop par quel angle démarrer l'article, je m'apprête à faire quelques essais et je verrai si ça me convient. J'appuie sur les touches de mon clavier, mais rien ne se passe, la page reste blanche. Je débranche, rebranche le clavier, ça ne marche toujours pas. Par chance j'ai un second clavier, mais en le testant, rien non plus.

Cela viendrait du PC ? J'allume ma tablette, mais encore une fois, impossible d'écrire le moindre mot pour démarrer mon article. Je me tourne vers les solutions plus traditionnelles, un papier et un crayon, mais ma main refuse de faire les gestes, je me retrouve paralysé.

Je file donc aux urgences, la paralysie est confirmée, mon futur d'auteur de blog à succès est compromis, je m'achète donc un logiciel de reconnaissance vocale pour écrire mon putain d'article...

Je deviens muet le soir-même. »

Man Seeking Woman est une comédie-fantastique, et une fantastique comédie. Simon Rich a parfaitement réussi l'adaptation du livre de Simon Rich (bien que je ne l'ai pas lu) intitulé The Last Girlfriend on Earth. Il y reprend paraît-il les codes, des histoires courtes, drôles et une part de fantastique.

Comme je n'ai pas lu ce livre je vais m'arrêter là, mais il se murmure que c'est une petite pépite. Man Seeking Woman semble en reprendre le principe. Josh (Jay Baruchel) vient de se faire larguer par sa copine et repart immédiatement à la recherche d'une nouvelle histoire. Mais ses rencontres, ou même sa vie se transforment en espèces de fantasmes étranges et incompréhensibles.

Quand Amara, un membre de mon forum foot et qui a généralement bon goût, mentionne cette série, cela a piqué ma curiosité. Le trailer partait complètement en couille à base de rencard avec troll, une fête organisée par Hitler en chaise roulante, ça avait l'air complètement barré.

En lançant le premier épisode, je retrouve les promesses du trailer... Tellement qu'en fait le trailer reprend les principales blagues du premier épisode. Sans parler de douche froide, c'était moins marrant que ce que j'imaginais. Mais avec quelques épisodes de plus dans les pattes, je prendrais plus de recul sur ma première impression.

Je pense qu'effectivement, voir le trailer avant ce premier épisode était une erreur et l'épisode n'est pas une grande réussite, mais à mon avis j'avais pas du tout compris la série et cela a joué sur mon impression. Je n'ai d'ailleurs compris la série qu'au milieu du second épisode.

Man Seeking Laughter

Entre les deux premiers épisodes, ou en faisant une pause dans le second, je suis tombé sur une phrase du créateur qui disait quelque chose du genre : "tout ce qu'on voit dans la série se passe vraiment". J'ai d'abord cru à une vanne, mais en y réfléchissant un peu en finissant l'épisode, j'ai pu définitivement trancher dans mes interprétations. Non ce ne sont pas des rêves, oui ces choses se passent vraiment.

Attention, quand il sort avec un troll, c'est pas vraiment un troll, ça représente une fille que Josh trouve repoussante, mais Josh a bien eu rendez-vous avec cette fille. Quand son ex est en couple avec Hitler, ce n'est pas vraiment Hitler, Josh a transformé ce gars qu'il ne peut que détester en un personnage ignoble. Quel meilleur exemple pour un juif que d'imaginer Hitler ?

La série a ces fantasmes qui donnent une originalité indéniable, mais elle raconte tout de même quelque chose derrière.Tous ceux qui ont été largué et ont eu du mal à tourner la page se reconnaîtront sans doute dans l'histoire du procès, quand il annule un rencard parce que son ex vient le voir car son couple vacille. Le procès, très drôle par ailleurs, met parfaitement en image ce qui peut se passer dans notre tête. Il cherche à se convaincre qu'il ne fait rien de mal alors qu'il sait très bien où ça va le mener.

Il y a d'autres complexités comme le personnage de Mike (Eric André), un dragueur de qualité qui peut envoyer Josh dans un tour bus en banlieue pour le convaincre de ne pas se marier et par la suite se montrer particulièrement excité lorsqu'il est invité à un mariage. Au premier abord, il est caricatural, au second aussi. Et c'est volontaire, son caractère est lui aussi fantasmé par Josh, qui grossi énorménent ses traits de caractères. Selon la situation, Josh le voit tout simplement à sa façon, comme le reste de la série.

On peut aussi noter que Josh n'est pas la personne qu'il pense être. Malgré ses fantasmes et exagérations, il passe en partie à côté du vrai problème qui est lui-même. Il n'est pas aussi honnête, une aussi bonne personne qu'il le pense.

Man Seeking Woman n'est pas une série parfaite, certaines histoires tombent à plat ou manquent de panache voire même d'inspiration (sa main qui le quitte parce qu'il se masturbe toujours de la même façon, le patinage, l'excorcisme). Mais cette comédie est inventive et plus intelligente qu'on peut le penser.

À l'heure où j'écris ces lignes, j'ai vu 7 épisodes de la première saison qui en comprend 10. Par chance, la série a été renouvelée pour une saison 2.

« Ayant trouvé un angle pour attaquer mon article, l'inspiration me vient, je recouvre la totalité de mes moyens. »

Partager cet article

Commenter cet article

Notes-Séries 06/03/2015 18:18

Notes de la saison 1 : http://notes-series.over-blog.com/man-seeking-woman-saison-1.html