Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Iron Fist (Saison 1)

22 Mars 2017 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Iron Fist, #Blog, #Netflix, #Marvel, #Super-héros, #Action, #Drama

Iron Fist (Saison 1)

Iron Fist
- Netflix - 2017 - 13 épisodes -
Série créée par Scott Buck

#IronFist 1.01 - Défoncé par la critique, Iron Fist démarre... bien. La série est sans doute la moins "prétentieuse" du lot avec Daredevil, ce qui explique sans doute cela, en tout cas cette légèreté fait du bien, cela installe rapidement Danny Rand. Les scènes d'action sont soignées et le concept en lui-même (le mec revient dans sa ville 15 ans après) est plaisant. On pourrait trouver à redire au niveau des villains, assez clichetons pour l'instant. Mais Tom Pelphrey m'a plu dans Banshee, et le second pourrait en avoir sous la semelle aussi. 7/10

#IronFist 1.02 - Moins léger que le premier épisode, celui-ci est moins accrocheur et souffre de baisses de rythmes. Néanmoins, ces contre-temps servent à faire monter l'attente avant de voir son pouvoir à l'oeuvre dans un passage court mais dynamique. Les autres personnages ont droit à un peu plus de lumière, Harold semble avoir un passé très dramatique aussi, mais sa volonté de se servir de Danny peut amener des choses sympas. Joy sans surprise est plus dans une optique d'émotion quant à ce retour. 6/10

#IronFist 1.03 - Ah ah ce cliffangher d'enculé. Cela conclut un épisode convaincant, qui a eu quelques moments forts comme la première scène dans le dojo. Exécuté comme ça, les arts martiaux font penser à une danse, ce passage plus qu'aucune autre scène installe l'alchimie entre Danny et Colleen. La première confrontations entre avocats est aussi un bon moment et insiste bien sur la différence entre ceux qui voient l'argent et le pouvoir, et lui avant tout son identité. Le combat de Colleen et cette fin assurent aussi le spectacle. Disons qu'avec cet épisode, la série ne réinvente pas grand chose, ce n'est jamais brillant, mais c'est bien exécuté, divertissant. Et le personnage de Danny est réussi je trouve. 8/10

#IronFist 1.04 - « Hey J-Money! » Bon épisode encore. J'accroche bien à cette histoire sans prétention. La première partie change la dynamique entre les personnages et amène pas mal d'humour. D'ailleurs avec ses citations, ses phrases toutes faites et son idéalisme, Danny semble être un superbe cliché et j'ai l'impression que la série en joue. Ensuite on a droit à pas mal d'action dont une bonne baston dans un ascenseur. Je ne me suis pas ennuyé une seconde. 8/10

#IronFist 1.05 - Si j'accroche au duo Danny/Colleen et à Claire en entremetteuse, j'ai eu plus de mal avec le reste. La partie dans la société Rand était assez banale et pas très intéressante, Ward a du mal à captiver. Disons qu'on est dans une transition ou du remplissage. 6/10

#IronFist 1.06 - « What do I care for honor ». Quelques longueurs et un Danny qui prête à sourire avec ses propos avant le tournoi, je préfère quand il sort des citations que lorsqu'il montre une grande confiance avec des phrases bidons digne des années 80. Malgré cela et le chrono qui est joué du côté de Claire et Colleen, l'épisode était satisfaisant. Danny montre une autre façon que le bon guerrier idéaliste, on laisse place au mystère aussi sur son départ de K'un Lun. L'implication de Madame Gao dans son intrigue est bonne, les combats ont parfois manqué de rythme, mais le second était suffisamment original pour garder l'intérêt. À noter que Hoon Lee (Banshee) est aussi dans ce show, belle surprise, il joue le maître de Danny, je m'attendais à entendre quelques uns de ses "motherfucker" légendaires, sans succès. 7/10

#IronFist 1.07 - L'épisode manque de rythme pendant ses deux premiers tiers, avant de décoller avec une alliance inattendue, une réaction du CA et la fin surprenante. Il y a aussi des avancées pour Colleen et Danny, le mystère autour du père se développe également. L'épisode n'a pas captivé mais à l'image de l'épisode 7 de Jessica Jones, Daredevil S2 et Luke Cage, on a un changement important qui va donner le ton pour la suite. 6/10

#IronFist 1.08 - Les premières scènes entre Ward et Joy étaient intéressantes et développait enfin leur relation, Joy a eu tellement peu à faire depuis quelques épisodes... Et dommage que la promesse de révélations soit oubliée. La virée en Chine avait des promesses aussi, et même le combat contre le guerrier bourré laisse sur notre faim. Dommage. 6/10

#IronFist 1.09 - On peut dire qu'il y a des surprises. Le réveil d'un personnage était surprenant, marrant, dark pour terminer par une rencontre attendue. La série introduit aussi deux nouveaux personnages, Bakuto, le sensei qui s'impose vite, et un autre, joué par Sacha Dhawan dont le nom n'est pas encore révélé. Mettons au milieu de tout ça une Madame Gao manipulatrice et un nouveau pouvoir pour Danny et on a la recette d'un épisode plutôt cool. 7/10

#IronFist 1.10 - « You're an idiot... » And I'm an idiot. J'ai rien vu venir et du coup l'épisode était très bon. Le début sous forme de paradis, puis le rôle de Bakuto, l'identité du nouvel arrivant (bon sur ça, j'avais été spoilé en voulant m'assurer que c'était l'acteur d'Outsourced), l'éclosion de Joy et le ménage fait par Meachum saupoudré de quelques combats réussis. On est allé de surprises en surprises, avec de vraies bonnes scènes. 8/10

#IronFist 1.11 - Si je peux comprendre les critiques sur la série, sur le fait qu'elle soit classique et pas très ambitieuse, c'est ce deuxième point qui me plaît le plus. Quand Jessica Jones et Luke Cage tentent de se donner de grands airs, ça marche parfois, mais il m'est arrivé aussi de décrocher parce que ce n'était pas aussi fin et subtil que ça. Iron Fist nous a instauré un univers plus léger, un personnage qui sonne enfantin par moments, mais c'est logique, et ce côté parfois puéril fonctionne je trouve très bien dans le genre des super-héros. La colère de Danny est un peu stupide mais compréhensive vu sa formation, Colleen est un peu naïve mais elle a une mission qu'elle a pris très à coeur, Claire fait un peu la tata sage à côté des deux, mais ça ne gêne pas. Ça ne va pas chercher loin, mais c'est ce dont j'avais sans doute besoin, après des histoires de vengeances stupides (la partie 2 de Luke Cage a un villain vraiment pété), des héros philosophes. Un mec "simple" qui se bat parce qu'il n'a appris que ça, c'est cool aussi. Et son entourage assure les changements de camps, surprises et autres trahisons. 7/10

#IronFist 1.12 - « I forgot how disgusting people are » Pas mal de combats mais aucun n'est véritablement sorti du lot, ici ce sont plus les à-côtés qui m'ont plu, que ce soit Harold, le choix de Ward, la méditation à la fin ou encore l'identité des poursuivants à la fin (les Meachum savent amener de bons twists), il y a beaucoup d'éléments intéressants, des répliques qui m'ont amusé. Et pas d'ennui, encore. 7/10

#IronFist 1.13 - « Guns! Shit » Comme les 3-4 derniers épisodes, on a eu quelques surprises, les personnages gravitant autour de Danny ont vraiment apporté des twists sympas au fil de la saison. Les ennemis d'hier deviennent les alliés d'aujourd'hui, les interactions entre les personnages se sont améliorées aussi (le dépit de Claire avec les deux qui foncent tête baissée, ah ah). Les combats ont peut-être manqué d'inspiration sur la deuxième partie de saison (même si le nouveau pouvoir de Danny a bien envoyé), ce sera un point à améliorer je pense. Sinon... bah moi ça m'a plu, peu d'épisodes de remplissages, on a eu un bon dosage action/drama/surprise, l'humour a un peu disparu au fil de la saison (il y avait mieux à faire avec un Danny qui débarque après 15 ans, sans avoir vraiment connu de jeunesse). Et si Danny est un personnage assez lisse et puéril (ça se justifie par sa formation d'après moi) et les dialogues parfois poussifs, je trouve qu'on a vraiment le groupe de personnages le plus intéressant du lot. Personne n'a trop été mis en retrait, ils ont tous amené quelque chose. Bref, après avoir craint le pire vu les critiques, c'est une vraie bonne surprise pour moi. 7/10

Partager cet article

Commenter cet article

Angeline 20/03/2017 20:27

j'aime me promener ici. un bel univers.