Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Firefly (Saison 1)

17 Octobre 2016 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Firefly, #Science-fiction, #Drama, #Fox, #Serenity

Firefly (Saison 1)

Firefly
- FOX - 2002/03 - 14 épisodes -

Série créée par Joss Whedon

 

#Firefly 1.01 - Ça a plus vieilli que dans mes souvenirs, et le début d'épisode montrant un peu la Guerre n'est pas l'idéal pour mettre dans le bain. C'est véritablement après l'entrée en scène de River que tout fonctionne mieux : l'humour, l'action, l'unité de l'équipage. La blague sur la mort de Kaylee est toujours aussi excellente. 7/10

#Firefly 1.02 - « Two by two. Hands of blue. » Bien rythmé, l'épisode était le "pilot" diffusé par la FOX mais parvient tout de même à ne pas se montrer répétitif. Les éléments du passé sont même évoqués avec plus d'efficacité que dans le pilot (en compensant le temps réduit pour l'exposition). L'humour est un peu moins présent mais les tensions de l'équipage vues dans le pilot sont absentes ici, ce qui favorise aussi la bonne ambiance. Sans temps mort donc, et plaisant. 7/10

#Firefly 1.03 - L'épisode est coupé en deux parties, la première nous montre l'exploration d'un vaisseau abandonné. L'ambiance y est vraiment cool, très peu de bruit, on est plongé dedans. La seconde se veut plus tendue avec l'apparition d'un ennemi, malgré deux bonnes séquences (les interrogatoires et River qui se régale à voir l'immensité de l'espace), la fin est trop expédiée pour rendre justice à l'épisode. 7/10

#Firefly 1.04 - On entre dans les coulisses de la noblesse de Perséphone. C'était moins sympa que dans mes souvenirs, le problème est que les constantes chamailleries entre Mal et Inara tendent à être un peu répétitives. C'est old school, ça passe moins aujourd'hui. Néanmoins il y a une bonne alchimie entre eux et voir Kaylee s'éclater dans ce milieu est marrant. River a une séquence très courte mais réussie où elle répond à Badger sans sourciller. 6/10

#Firefly 1.05 - Au premier visionnage, c'est l'épisode du début de saison que j'avais le moins aimé. Mais là c'est mieux passé. Il est vrai pourtant que c'est l'épisode le moins SF du lot, ça aurait pu être le même épisode dans n'importe quelle série. Mais au final, le centrage sur River et Simon est bénéfique et l'esprit équipage est bien présent. 7/10

#Firefly 1.06 - « You got a wife? All I got was that dumbass stick that sounds like it's raining! » Marrant de bout en bout, jusqu'à la toute dernière réplique. Christina Hendricks est à tomber et ça tombe bien, elle utilise ses charmes pour faire craquer Mal. En plus de cet humour omniprésent, l'épisode a quelques surprises et si la fin parait encore rapide, ce n'est en aucun cas gênant. Le meilleur épisode de la première partie de saison. 8/10

#Firefly 1.07 - Au deuxième visionnage, en connaissant les surprises et la chanson par coeur, l'effet est moindre. Toutefois, la première partie est réussie, avec humour et surprises. La suite manque un peu de patate. 6/10

#Firefly 1.08 - « Tell us where the stuff's at, so I can shoot ya. » Serenity tombe en rade dans cet épisode proposant plusieurs flashbacks, dont les premiers pas du Captain et de Zoe sur ce vaisseau. Cet épisode est sur un rythme très calme et c'est bénéfique, on apprécie chaque séquences, les moments de silence, de tension. Si l'issue ne fait pas de doute, le cheminement y est bon. Avec humour comme toujours, c'était le bon moment pour raconter comment Wash, Kaylee ou Jayne sont arrivés là. 8/10

#Firefly 1.09 - Firefly a des filler assez drôles, et on commence à bâtir la mythologie. Ici on a l'occasion de voir à l'oeuvre une des menaces pesant sur le groupe, et particulièrement River. Mais avant ça, on a une préparation à une sorte de braquage, deux groupes, deux chemins. On a quelques surprises mais malgré cela, ce n'est pas le meilleur épisode de la série. C'était bien, mais pas génial. 7/10

#Firefly 1.10 - « No power in the universe can stop me. » Vraiment un bon épisode. Le début est marrant et même la dispute n'est pas gênante car ça amène Wash sur le terrain. Le duo avec Mal est excellent. La torture et la mission derrière avait un juste dosage, quand ça commençait à être redondant on est passé à autre chose. Et l'assaut est là encore une réussite, en particulier le passage sur River et la fin avec les trois voulant laisser le Captain finir le taf. 8/10

#Firefly 1.11 - « Yeah. That went well. » Retour de Mrs Reynolds assez explosif avec quelques twists à la fois surprenants et non surprenants. On sent que la série a vraiment trouvé son rythme depuis quelques épisodes, les répliques fusent, l'ambiance au sein du cast transpire dans les scènes. L'épisode avait moins de rythme que dans mes souvenirs, mais cela reste divertissant as fuck. 7/10

#Firefly 1.12 - « What'd y'all order a dead guy for? » La série a assez peu utilisé concrètement le passé de soldats de Mal et Zoe. C'est ancré en eux, mais il n'y a pas eu de rattachement direct jusqu'à cet épisode où ils retrouvent un ancien frère d'arme. Le tout début est léger, la suite oscille entre moments de tensions et recueillement. J'ai bien plus aimé la fin que lors du premier visionnage, la détresse du personnage m'a plus touché, même si la confrontation qui a précédé ces dialogues finaux n'étaient pas la meilleure partie. 7/10

#Firefly 1.13 - On approchait la mi-saison si tout s'était bien déroulé. Cet épisode propose d'approfondir certaines relations. Cela change un peu, mais il faut avouer que l'épisode manque un peu de tout ce qui a fait le sel de Firefly jusque là. Les répliques fusent pas autant, l'humour est là mais pas aussi percutant, le rythme est très calme aussi. L'ennemi était un peu caricatural également. Le divertissement est là, comme toujours, mais c'est pas le haut du panier de la série. 6/10

#Firefly 1.14 - « And I'll just fade away... » Avec River au centre de l'épisode, on a là beaucoup de promesses. On entre dans sa tête, sa façon de voir les choses et c'est fascinant. La première partie est sur un faux rythme, comme l'infiltration du chasseur de prime, mais chaque passage a finalement un intérêt. Et quand River entre en jeu, on monte vraiment d'un cran. Son discours vers la fin, quand elle dit qu'elle va partir est touchant, et sa retombée vers Serenity dans les bras du Captain est belle. C'était un mid-season parfait. 8/10

Partager cet article

Commenter cet article