Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Daredevil (Saison 2)

23 Mars 2016 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Daredevil, #Netflix, #Marvel, #Super-héros, #Drama, #Action

Daredevil (Saison 2)

Daredevil
- Netflix - 2016 - 13 épisodes -
Créée par Drew Goddard

#Daredevil 2.01 - « You can trust us. We're lawyer ! » Y a pas à chier, ça me parle quand même beaucoup plus que Jessica Jones. Retour on ne peut plus solide, on replace aisément le contexte de la Hell's Kitchen, la situation du cabinet, on remet l'alchimie du trio en place (j'aurai aimé plus de scènes entre les trois d'ailleurs) et on lance déjà les éléments de la saison. L'incarcération de Fisk a créé un vide et tous les gangs veulent prendre la place. Classique mais efficace. Si la révélation n'est pas une menace tant le casting a été détaillé, le personnage s'impose avec ces scènes très Terminatoresques. Bon retour, bien rythmé et prometteur. 8/10

#Daredevil 2.02 - The Punisher est un peu plus développé dans cet épisode, pour comprendre ses cibles, une partie de sa morale et donc ses limites. C'est une présentation qui semble un peu classique mais ça reste assez bien rendu du fait de ses dialogues limités, on joue beaucoup sur le charisme (pourtant je ne suis pas un fan de Jon Bernthal). Les choses vont vite sur cet aspect, on est vraiment dans un tempo différent de la saison 1, hâte de voir comment ça va se construire. Matt amoindri amène des promesses, en espérant que ça ne serve pas que pour cette fin d'épisode, ça va le forcer à s'adapter, ça peut être vraiment cool. Sinon j'aime le fait qu'ils amènent des interactions un peu plus poussées entre Matt et les autres, mais ça reste du déjà vu dans le genre, avec le super-héros qui tient à garder le secret ou éloigner ses proches. 6/10

#Daredevil 2.03 - Certains dialogues peuvent sembler sans surprise, un justicier qui tue contre un justicier qui en a fait sa limite, ce n'est pas très original, une série de la CW en a fait des caisses dessus. Mais les acteurs font du bon taf, la dynamique entre les deux fonctionne, les scènes ne sont donc jamais trop lourdes, trop répétitives. À l'hôpital, en plus des retrouvailles avec Claire, on a le plaisir de voir un Foggy s'affirmer un peu plus. Ce n'est si fréquent en fait qu'on voit ça dans ce genre de séries, et ça me plaît bien. Le plan séquence (ou succession de plans séquences), rappelle forcément la première seconde. L'effet de surprise en moins, la fatigue de Matt en moins, mais des complexités avec la chaîne, la lumière et le décor en plus. Cela reste impressionnant. 7/10

#Daredevil 2.04 - Un épisode inégal. De vrais bons moments avec en priorité le monologue de Punisher. Bernthal assure vraiment ce passage. La baston qui a précédé ça, puis la scène sous la pluie apportent aussi beaucoup. La cérémonie en début d'épisode ou l'investigation de Karen sont beaucoup moins réussis je trouve. 7/10

#Daredevil 2.05 - « Like I said... show me a subpoena, and I'll cooperate like a son of a bitch. » Bon épisode. Introduction très réussie d'Elektra, amenant un côté wild card avec une alchimie et le don d'énerver Matt, je trouve que ce duo fonctionne très bien. De plus on arrive à présenter efficacement le personnage entre flashbacks et courtes scènes du présent, sans lourdeur mais sans donner l'impression d'expédier le truc. C'était vraiment fun à voir. Les à côtés sont intéressants aussi, Karen se charge d'alimenter le fil rouge Reyes. La scène dans le restaurant indien est là aussi très belle, ils subliment les décors parfois, c'est superbe. 8/10

#Daredevil 2.06 - La partie espionnage contrastant avec la lourdeur (pas dans le sens chiant) du propos avait un certain charme. Les scènes d'action étaient un peu décevantes cela dit mais la complémentarité du duo permet de passer outre. Le côté enjoué d'Elektra quand elle prend des risques déteint sur Matt à la fin, on savait qu'il y prenait plaisir, mais ça le montre de façon plus expressive dans ces moments, l'apport du personnage est intéressant. La partie autour du Punisher m'a moins marqué, après le monologue de l'autre fois, c'est difficile de rivaliser. 7/10

#Daredevil 2.07 - « That was a pretty thick slice of bullshit there, counselor. » Le poison Elektra est en marche. J'ai aimé la dernière scène de baston où Matt y va vraiment pour se défouler. L'hypocrisie du personnage est bien mise en lumière aussi. Cela rejaillit sur sa relation avec Foggy et avec Karen. Son rôle de vigilante n'est pas vital à l'heure actuelle mais choisit de le faire, quitte à sacrifier d'autres aspects de sa vie, c'est (plus ou moins) subtil, mais surtout intéressant. Bien plus efficace que les dialogues tuer c'est pas bien/tuer c'est cool quand ce sont des connards. C'est un épisode agréable à suivre mais qui surtout développe comme il faut ses personnages. Et surtout destine Matt à une voie plus sombre ? 8/10

#Daredevil 2.08 - Si on passe des détails comme la copine qui vient au mauvais endroit au mauvais moment, ou Elektra qui devient subitement ultra dépendante, il y a des choses pas mal dans cet épisode. La fin m'a vraiment surprise, ça aurait pu sembler logique pourtant, mais avec l'ambition de Reyes j'ai envisagé autre chose. Le procès permet de revoir enfin Matt à l'action, les scènes d'action sont bonnes et le retour de Stick amène un nouveau fil rouge (pour la fin de saison seulement ou une préparation à la saison 3 ?). Pas parfait, mais plaisant à suivre tout de même. 7/10

#Daredevil 2.09 - Cette violence dans la prison ! Un beau contraste avec les combats de Daredevil, ça différencie bien les deux personnages en n'oubliant pas de nous fournir un spectacle aussi violent que jouissif. Au-delà de cette baston, cette intrigue principal en prison était excellent. Après une phase de drama, on a une sorte de retour à la normale, Karen continue un arc, Matt et Elektra changent de direction aussi. Si on a des grandes lignes, il reste beaucoup de choses indécises pour la fin de saison. 8/10

#Daredevil 2.10 - Un épisode bien rempli avec des évènements importants. Tant dans l'épisode en lui-même pour le dynamiser que pour des intrigues futures (quand notre cher prisonnier comprend qui est Matt). L'isolement de Matt est assez bien exprimé aussi, ce n'est pas qu'une succession de mauvais choix, de sont des choix qu'on comprend comme volontaires en bonne partie. Sentant que la loi ne suffit pas, il veut éloigner ses proches. C'est du mega classique dans le genre (pourtant mon expérience dans ce genre se limite aux séries de la CW et Netflix), mais on sent que ça peut amener des moments assez forts d'ici la fin de saison. Castle reste assez discret, jusqu'à la fin, c'est un choix là aussi, et s'il n'y a finalement pas une grande surprise dès que Karen émet des doutes, on est curieux de voir la suite, et le tueur derrière tout ça. Les dernières secondes de l'épisode annoncent du lourd. En espérant que ça ne déçoive pas ! 8/10

#Daredevil 2.11 - Moins efficace que le précédent, mais c'est un épisode là aussi assez riche qui a deux temps forts (+ deux bonus). La conversation au café entre Karen et Castle, la conversation entre Matt et Gao. Les bonus étant ce saut dans le vide de Matt pour sauver Claire et bien sûr la tendresse de Punisher envers ses deux ennemis dans le café. À côté de ça, l'épisode est un peu plus maladroit ou moins bien rythmé. Cela reste de très légers problèmes, l'épisode est réussi. 7/10

#Daredevil 2.12 - Des réponses sur The Hand et Blacksmith, de bons flashbacks, une évolution dans les capacités de Daredevil. Mais des détails m'ont un peu gênés. Ou plutôt l'exécution sur des scènes clés m'ont pas assez parlé. Comme quand Elektra apprend plus sur son rôle, les dialogues m'ont semblé moyens. La résolution pour Castle me laisse un peu sur ma faim comme certains combats importants. Les attentes sont tellement hautes qu'il est difficile de hausser encore plus le niveau. Malgré tout, c'est pour chipoter, l'épisode assure. 8/10

#Daredevil 2.13 - Si on peut regretter une distance entre les personnages, on a un bon final. Concluant de façon satisfaisante la saison, tout en ayant gardé des pistes pour la suite, et un cliff pour faire évoluer les relations. Le rythme est bon (comme toute la saison), la réal comme souvent est soignée, on est plongé dans l'ambiance et le mystique a été bien géré, malgré des doutes au départ. Les nouveaux showrunners ont assuré. Ce n'est pas parfait, on a pu être laissé sur notre faim par moments, mais on a un vrai sentiment d'aboutissement à la saison. On a vu ni trop peu, ni trop. Bon dosage entre l'action, le fil rouge, le développement des personnages. 8/10

Partager cet article

Commenter cet article

Franck 07/06/2016 12:51

Merci, ça fait plaisir de pouvoir avoir des avis extérieurs et de pouvoir comparer.
Personnellement, j'ai trouvé le personnage de Daredevil bien moins intéressant que la saison précédente mais le niveau est relevé grâce à The Punisher !