Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Chicago Fire (Saison 4)

18 Mai 2016 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Chicago Fire, #NBC, #Drama

Chicago Fire (Saison 4)

Chicago Fire
- NBC - 2015/16 - 23 épisodes -
Créé par Derek Haas et Michael Brandt

 

#ChicagoFire 4.01 - La résolution du cliff est expédiée, c'est pas forcément une mauvaise chose mais du coup on traîne un peu trop ce choix dans l'épisode qui se veut "pesant" psychologiquement mais cette partie ennuie, jusqu'à la scène finale. Concernant le reste, mitigé, deux interventions pas mal, un new candidate au visage familier qui a peu de scènes mais elles suffisent. Concernant Severide, une résolution peu surprenante, c'était pas le début d'intrigue le plus fou. 6/10

#ChicagoFire 4.02 - Les scénaristes balancent pas mal de trames, la continuité est bonne mais les interventions sont un peu trop en retrait, c'est mon regret. Comme souvent on va naviguer entre les intrigues sur du plus long terme, du moyen et court terme, permettant de conclure certains arcs régulièrement. J'aime bien la complicité de la 61 (elles sont un peu trop en retrait d'ailleurs, l'équilibre était meilleur quand Dawson était là), ainsi que les idées pour Dawson, son poste peut amener de bonnes choses. Le nouveau lieutenant vient avec la lourdeur habituelle des "concurrents", mais on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise. C'est pas encore le top, mais ça reste intéressant. 6/10

#ChicagoFire 4.03 - Le meilleur épisode depuis la reprise. On a droit à deux bonnes interventions (l'une dégueulasse à souhait, l'autre tendue), du drama franchement pas mal (pour Pratt, ça traînait un peu trop, heureusement c'est bouclé) et un fil rouge se dessinant qui devrait être assez bon aussi. 8/10

#ChicagoFire 4.04 - En forme Chicago Fire ! Deuxième très bon épisode de suite. C'était du heavy drama, mais qui avait ce qu'il faut de tension (pour une fois j'ai vraiment cru à la mort d'un personnage majeur) et de justesse pour prendre aux tripes. Ou alors c'est mon humeur du moment qui aide. Les interventions réussies et le fil rouge (pas si long finalement ?) qui progressent sont un plus. Aussi, Jimmy continue sa parfaite intégration au show. 8/10

#ChicagoFire 4.05 - Comme souvent ce n'est jamais déplaisant, l'épisode se bouffe sans le moindre soucis. On a eu un fil rouge à base de mariage qui permet d'avoir des prises de position fortes et des scènes marrantes (Cap). Mais les thèmes étaient assez classiques et les interventions seront oubliables. 6/10

#ChicagoFire 4.06 - « I've never seen him run before. » Ahah sacré Mouch. Assez peu d'interventions, on intensifie la tension autour de Severide et Boden. Pour ce dernier on a d'ailleurs une surprise qui est la partie la plus intéressante de l'épisode. Cet épisode n'est pas vraiment une transition, on active des intrigues qui tourneront sur quelques épisodes, ça fait le taf, mais ça captive pas forcément tout le temps. 6/10

#ChicagoFire 4.07 - Deux bonnes interventions, bien qu'un peu trop courtes. Le reste est plus inégal, on a un personnage qui n'est pas manichéen et c'est assez bien vu, l'intrigue autour de Boden est sympa aussi. Le reste, notamment le membre du gang, ça lasse déjà. 6/10

#ChicagoFire 4.08 - On a connu de meilleures interventions mais la partie drama était plus intéressante. L'histoire de la tortue n'avait rien d'extra mais quelqu'un comme Mouch apporte toujours un petit plus qui fait la différence. Le gros fil rouge du moment, centré sur Boden monte encore d'un cran. 7/10

#ChicagoFire 4.09 - Bon bon bon... Que dire de cet épisode ? On va commencer par les bases : les interventions ? L'intervention plutôt ! Courte mais bien foutue, permettant (enfin !) de montrer que Patterson est aussi quelqu'un de compétent. Le reste m'a laissé perplexe. Des personnages ont été agaçants (Chili, Otis) et surtout des situations ont paru forcées. J'ai aimé le côté vaguement nuancé de Patterson, mais là le revirement est trop radical. Même si je faisais partie des gens qui lui trouvaient des arguments tenables, là c'était trop. Tout se résoud un peu vite, mais c'était bien d'avoir un coucou de l'Intelligence Unit. Un mot pour Freddie, il n'a pas beaucoup d'humour. 6/10

#ChicagoFire 4.10 - Première partie du crossover One Chicago. Très centré sur Hermann et Cruz. L'insistance sur Cruz est parfois pataude mais on a l'habitude avec le show. Les interventions compensent assez bien et ce stress pesant sur l'équipe se fait assez bien sentir. 7/10

#ChicagoFire 4.11 - « Good-bye, friend zone. Hello, end zone! » Sensation très bizarre devant cet épisode. Il y a eu un faux rythme, un ton grave, je me suis préparé à quelque chose de majeur (mort d'un personnage ?). Et... et... rien. Plus ou moins, on a des prémices, une révélation sur Chili (il était temps que le problème soit traité). Mais je me sens un peu floué du coup, l'épisode m'a semblé promettre quelque chose qui n'est pas venu. Dois-je les féliciter d'avoir su instaurer une ambiance particulière ou sanctionner ce faux rythme qui n'aboutit finalement à rien de captivant dans la dernière ligne droite ? 5/10

#ChicagoFire 4.12 - « Monogamy. You ever consider it? » La première partie était moyenne, malgré deux interventions qui font le job. Mais la fin, que ce soit l'intervention pour un ado, l'ouverture de Chili, ou la conclusion de l'arc Hermann/Freddie, c'était vraiment pas mal. 7/10

#ChicagoFire 4.13 - (Public averti) Inspiré par les attaques de Paris, cet épisode frappe violemment dans nos esprits. Tout le passage sur l'attaque est bien géré, du silence, de la panique, le chaos. Ce qui s'est passé avant et l'après attaque expédié déçoit un peu, mais on va mettre ça de côté. 8/10

#ChicagoFire 4.14 - Les interventions sont courtes mais intéressantes et le reste est très axé sur Chili, encore, et Casey, comme souvent. On arrive enfin à une sorte d'avancée durable pour la première. C'est la première fois que la série s'engage sur une intrigue aussi longue je pense, mais ça a été manqué je trouve. Casey en Alderman, ça se regardait mais on a connu plus intéressant. 5/10

#ChicagoFire 4.15 - Pas mal cet épisode. Un bon mélange d'interventions, d'évolutions et d'humour. Assez curieux de voir la nouvelle dynamique en ambulance se mettre en place, ainsi que l'intégration de Kidd. Des petits regrets néanmoins, l'intrigue de Casey est un peu prévisible, et si ce n'est pas une fausse piste, la petite interaction Severide/Kidd n'est guère surprenante non plus. Mais, je crois assez bien en la fausse piste, pour jouer avec la réput du bonhomme. 7/10

#ChicagoFire 4.16 - « Aww, poor guys. » Les interventions étaient réussis mais sont comme souvent très courtes, le duo de la 61 prend forme. La partie sur la Bachelor Party était un peu redondante au bout d'un moment mais la chute (un poil prévisible) est bonne. Le reste est un peu chargé en drama, Casey a encore droit au gros fil rouge, si on a tâté un peu de la série politique rien ne surprend vraiment. 6/10

#ChicagoFire 4.17 - Une intervention intéressante au début qui sert de fil rouge à l'épisode. On a l'histoire bis avec Casey et l'élection, encore. Et une petite histoire sur Kidd et son ex. C'est inégal, jamais vraiment palpitant, jamais chiant. La série est un peu dans sa routine, sans trop en faire, juste de quoi tenir jusqu'à la grosse intrigue de fin de saison. 6/10

#ChicagoFire 4.18 - Trois temps-forts dans cet épisode on va dire. L'intervention qui troublera Brett, le coffre à ouvrir pour Severide et bien sûr le "Plouch Wedding". Je vais pas me plaindre du rythme plus élevé que les précédents épisodes, mais j'ai eu le sentiment que certains passages étaient expédiées et pas assez exploités. 7/10

#ChicagoFire 4.19 - Un épisode oubliable qui parvient tout de même à créer des moments réussis comme cette marche à la fin ou la tension vis à vis d'Otis. Au niveau des interventions là encore c'est service minimum. On construit des choses dans cet épisode, heureusement. 6/10

#ChicagoFire 4.20 - Les interventions sont bonnes, j'ai toutefois l'impression que la partie politique prend la place de cet aspect important du show et ça me déçoit. L'épisode avait une atmosphère assez pesante qui marchait bien. La politique ne faisait pas forcément tâche mais c'est simplement trop envahissant. Au niveau émotion, la fin était réussie. 8/10

#ChicagoFire 4.21 - « And what could go wrong... » Oh Louie, touchant le petit. La série retrouve des couleurs dans ce rush final, on va dire qu'il y a trois gros axes (Louie, Otis, Kidd), les trois démarrent timidement avant de décoller et tenir un bon rythme, et un intérêt certain. Sans être le plus dingue de la série, cet épisode est consistant. 7/10

#ChicagoFire 4.22 - Enfin une grosse intervention, même s'il y a ce petit regret que le contexte n'ait pas été plus exploité, il y avait du chaos, une urgence... Cela dit, c'est un épisode intéressant, cette intervention sert de point d'orgue d'un côté, et lance de nouvelles choses de l'autre. Une manière de bien préparer le final. 7/10

#ChicagoFire 4.23 - Sans omettre la réapparition de Louie qui m'a touché, le reste m'a paru un peu forcé ou téléphoné. L'épisode a semblé un peu long, et à l'image de la saison, les interventions ont manqué d'inventivité et surtout de temps d'antenne. C'est expédié et ça sert juste d'excuse à mettre un pompier ou paramedic en danger. 6/10

Partager cet article

Commenter cet article