Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Notes-Séries

Breaking Bad (Saison 5)

1 Janvier 2015 , Rédigé par Notes-Séries Publié dans #Drama, #AMC, #Breaking Bad

Breaking Bad (Saison 5)

Breaking Bad

- AMC - 2012/2013 - 16 épisodes -

Créée par Vince Gilligan

 

 

 

Saison 5 - Épisode 1 : Live Free or Die

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Le pre-gen déstabilise rapidement, on a droit à un classique flashforward, reste à déterminer quand (a priori pour les 52 ans de Walt, mais il a des faux papiers). En tout cas sa santé est plus précaire... et il est encore dans la merde puisqu'il lui faut une arme assez puissante.

Ensuite on reprend plus ou moins où on s'était arrêté, un petit obstacle à passer avec l'ordi portable. La résolution ("What about magnets ?") est breaking badienne avec une idée un peu dingue mais crédible.

On part sur une association plus ou moins forcée avec Mike pour éliminer les traces (possible qu'ils trouvent encore un truc ou deux à régler), le trio ne veut pas trop bosser ensemble mais pas le choix. Walt a franchi un cap dans le côté bad guy, certaines répliques comme celle dans la voiture sont un peu too much je trouve.

Donc ce point et une difficulté à se remettre dans le bain (j'ai pas revu la saison 4) font que j'ai pas surkiffé, mais l'épisode n'a pas envoyé du lourd, on reprenait en douceur.

 

7/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 2 : Madrigal

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Un Walt plus sobre et bien plus malsain, Mike mis en lumière. Voilà un épisode vraiment saison 5, l'autre était une dernière conclusion à ce laboratoire, là on présente les enjeux, a priori.

La DEA avance et là on sent que l'étau va se resserrer, ce n'est qu'une question de temps. Bien aimé le plan sur Hank quand son chef dit que Gus était là sous son nez et était un tout autre homme. On peut se demander si Hank aura Walt avant que la maladie le chope, comment il va gérer ça. Cet épisode nous fait penser qu'on est proche de la fin quand même.

Walt va lancer son dernier labo, associé à Jesse et Mike. La nouvelle fournisseuse a l'air un peu tarée/instable. Mais elle n'a pas peur de prendre des décisions radicales. J'espère qu'ils vont trouver une dynamique originale.

J'ai pas grand chose à dire sur les épisodes là. Ça prend forme, j'attends de voir ce que ça va donner.

 

8/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 3 : Hazard Pay

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Walt a vraiment pris un virage, assoiffé de pouvoir, plus que d'argent d'ailleurs, il manipule Jesse, terrorise sa femme (quand il utilise l'excuse de la liaison de sa femme devant Mary, brillamment sadique) et avec Mike... disons que ça va être difficile pour les deux de s'entendre.

Walt va vite essayer de doubler Mike je pense, reste à trouver ses sources, son réseau, mais il va s'y atteler :p

Faut dire que Mike le nargue bien en présentant l'argent devant Walt et piquant sa part petit à petit. Ça va être chaud entre les deux.

Jusque là c'est vrai qu'on s'inquiétait pour Walt, là on sait qu'on arrive au bout, on le voit devenir encore plus dangereux et froid, on s'inquiète maintenant pour ses proches car il entraine tout le monde dans sa folie.

C'est une saison qui promet d'être très noire.

 

8/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 4 : Fifty-One

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Beaucoup de manipulations en ce début de saison.

Là on est surpris car ça vient de Skyler et Lydia. Ce qui nous intéresse le plus vient évidemment de Skyler. J'ai pas souvenir de scène aussi forte depuis un moment, elle endossait un peu le rôle de la casse-couille jusque là, là elle prend plus aux tripes car Walt a complètement perdu pied.

Cet épisode aurait pu être un début de rédemption, ou au moins une lueur pour qu'il comprenne ce qu'il est devenu et qu'il sauve au moins sa relation avec sa famille. Mais non. Et ce bruit de montre peut avoir plusieurs sens. Le temps lui est compté et il semble perdu, la fin arrive.

La question n'est pas forcément quand, comment. Le cancer ou la drogue. Mais les dégâts irrévercibles qu'il va causer dans sa folie.

 

8/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 5 : Dead Freight

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

Holy shit. Je me rappelle avoir tiqué sur le bruit de train dans la scène d'intro, j'ai pensé au gamin quand ils ont commencé à parler de voler le train mais une fois dedans complètement zappé. Et boom, Landry il déconne pas.


L'épisode en tout cas est bourré de tension, finalement le vol du produit se passe dans le dernier quart d'heure, mais avant ça on ne s'ennuie pas pour autant.

Skyler reprend un peu le dessus maintenant que ses enfants sont éloignés, Walt manipule Hank à présent mais il prend de sacrés risques. Après les voitures, il affiche une montre de luxe, Hank remarque tout ça. L'égo de Walt, ces imprudences récentes vont lui causer sa perte...

Niveau buisness, l'obstacle du produit chimique est passé mais avec la mort d'un gamin, Jesse qui en sera sûrement affecté. Le buisness n'est pas au premier plan, mais ça reste là et si ça semble bien se passer, on sent que c'est très très fragile.

 

8/10
-----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 6 : Buyout

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

Épisode très riche, très intense.


On prend une direction assez surprenante, le buisness est en stand by car Mike et Jesse veulent partir. Cela permet d'insister sur cette détermination de Walter.

Je me rappelle à un moment de la série (saison 2 ou 3), Walt aurait pu calmer le jeu, mais il s'est enfoncé dans cette folie. Je ne comprenais pas au début. Le personnage a été bien préparé car cette entreprise qu'il a vendu explique très bien cette situation. Ça et le goût du pouvoir. L'argent il s'en fout presque, sa famille est en morceaux, sa vie ne ressemble plus à rien. Mais il est motivé par ce pouvoir, l'envie d'être le meilleur.

Je me demande même si c'est pas lui, proche de sa mort, qui affichera fièrement qui il était. Juste pour le plaisir d'être reconnu en Heisenberg. Et presque pour narguer Hank en lui disant "tu n'as rien vu".

Sa détermination pour empêcher le deal, on atteint vraiment le stade de la folie, c'est totalement irrationnel comme comportement, mais voilà il n'a plus que ça, il est prêt à tout. Son intelligence fait qu'il trouve une idée, mais au bout d'un moment, il sera forcément dépassé.

 

8/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 7 : Say My Name

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

Épisode tragique avec un "joli" parallèle entre Mike et Walt.


Mike est un homme d'honneur, prêt à tout pour payer ses hommes. Il donnait sa confiance et honorait sa parole. Walt lui, il n'est plus nécessaire de dire à quel point il a sombré. Entre égo, colère, frustration. Tout est prétexte à assoir son pouvoir, il perd sa famille ? Il perd ensuite son seul homme de confiance. Et il tue Mike en reconnaissant avoir commis une erreur car il aurait pu demander à Lydia. On le voit partir avant de revenir plein de rage vers Mike. J'ai l'impression que c'est seulement la colère, le fait que Mike résiste encore une fois à ses ordres, d'être redevenu le temps d'un instant Walter White, le mec qui n'est pas le leader, tous ces points qui font qu'il le tue. Il est incontrôlable tout simplement.

C'est rassurant de voir Jesse s'éloigner, quitte à laisser le fric derrière. Enfin il a compris quel visage présente Walt. Mais Walt n'a pas fini ses manipulations et ce duo n'est pas terminé j'en ai bien peur.

 

9/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 8 : Gliding Over All

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
« You got me ! »
Beaucoup de scènes fortes pour la révélation de la mi-saison...

La première partie est centrée sur la réussite de Walt. Après la mort des 10 prisonniers (FNL reunion au passage avec Landry et Herc), son empire grandit, le fric entre. Heisenberg est un grand...

Vient le temps de s'arrêter. Voir autant d'argent devant lui, après 3 mois de buisness florissant et apparemment fatigant, il est ok. Enfin il arrête. Ça fait une sensation bizarre quand même, plus que jamais ça a le parfum de la fin de série.

Au passage on a une scène marquante aussi, emprunte de nostalgie entre Walt et Jesse. Mais c'est surtout la peur de Jesse en ouvrant les sacs et en rentrant chez lui. Histoire de nous rappeler dans ce moment plus calme ce que Walt a causé comme dommages...

Et donc la fin. C'est paisible, ça discute, ça rigole. Et boom, Hank découvre la vérité. En voyant qu'on le suivait dans la salle de bain j'ai deviné que ça allait se jouer sur ça. Mais à vrai dire je me suis dis dans un coin de ma tête "on va voir Hank fouiller les tiroirs", qu'il avait compris des choses... Bon on est à l'étape d'avant, le moment où il découvre, c'était plus simple.

On peut deviner un peu la suite, Hank va traquer son beau-frère. Et vu comment il a été berné, il donnera tout ce qu'il a. Mais voilà on a eu ce flashforward avec cette arme lourde, dans 9 mois. Il peut se passer tellement de choses et dans Breaking Bad, les choses évidentes n'arrivent pas souvent. Cette saison joue pas mal sur la surprise et sur ce flashforward justement, on s'attendait tellement à ce que tout parte en couille qu'on était surpris que tout reste sous contrôle. On joue avec nos nerfs, c'est très malin.

Vivement la suite...

 

9/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 9 : Blood Money

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
« Hi Carol ! »
Ils ne perdent pas de temps !

Alors que je voyais bien Hank mener le truc de son côté sans que Walt ne sache quelque chose le temps de quelques épisodes, on a droit à une confrontation. Et... wow, c'était puissant. Après avoir ré-enchainer la saison 5, en ayant des bouts d'épisode en tête, on s'est rendu compte à quel point Walt était redevenu humain une fois sorti du business.

Et sa capacité à redevenir un connard est impressionnante. Quand il ment ouvertement à Jesse, quand il menace Hank, ça glace le sang.

Je suis juste un poil déçu que Walt découvre aussi vite que Hank le traque, alors que ce cher Hank a mis des mois et des mois à ne rien piger. Cela déséquilibre un poil les personnages.

Le cancer est de retour sinon, là aussi c'est impressionnant la façon dont Walt utilise cette info à ses fins. Pour inciter Hank à laisser tomber. Il a mauvaise mine dans les flashforwards (Hi Carol), il va chercher la ricine. Le bordel est bel et bien présent.

Jesse rongé par la culpabilité n'arrive pas à profiter de son argent et à reconstruire sa vie tout simplement, il pète un plomb. C'est un peu de déjà vu, mais je pense qu'on va vite changer de ton pour lui.

 

8/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 10 : Buried

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Peut-être que c'est le fait d'avoir vu la première partie juste avant de reprendre mais je suis à bloc. Ce démarrage est très intense.

Skyler n'a aucun goût pour le business. Sa réaction l'a prouvé depuis plusieurs épisodes. Mais au fond d'elle, elle aime toujours Walt et refuse de voir les autres parler comme ça de lui. Sa fierté n'est pas aussi immense que celle de Walt mais elle a toujours eu cette petite relation conflictuelle avec sa soeur qui fait qu'elle ne tolère qu'ils aient le dessus. Je ne suis pas sûr de la raison exacte qui la pousse à le protéger, mais je pense qu'il y a un peu de tout ça. C'est en tout cas passionnant de la voir agir comme ça.

Et cela permet de continuer à poser les bases du choc entre Hank et Walt. À distance ils placent leurs pions. Hank semblait avoir perdu l'avantage... et Jesse arrive. Je n'avais pas imaginé un instant qu'il pouvait jouer ce rôle clé. Mais c'est logique.

Jesse pourra-t-il se retourner contre Walt ? Cela ne me semble pas insensé, il sait que Walt s'est perdu en route, on se rappelle du passage où il était effrayé d'ouvrir à Walt, qu'il avait un flingue dans son dos, qu'il a eu peur en ouvrant les sacs contenant de l'argent.

La parole d'un criminel ne vaut pas grand chose, mais il peut se rapprocher à nouveau de Walter par exemple. Je ne pense pas que ce sera la voie suivie, mais je n'ai pas trop d'idée, en tout cas Jesse ne peut pas faire de la figuration sur ce rush final...

 

8/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 11 : Confessions

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
« ... but I'm a coward. »
J'avais pas fais gaffe au titre avant de lancer l'épisode, je m'attendais aux confessions de Jesse du coup, mais on a vite la réponse. Mais la surprise vient un peu plus tard.

Les confession de Walter... Y a pas de mots. L'utilisation de la promotion de Hank, le prêt d'argent à Marie, le fait qu'ils aient gardé les gosses, putain... C'est clairement un des passages les plus jouissifs. Comprendre l'un des plus malsain. C'est juste ignoble ce qu'ils font. La scène est parfaite avec les visages ébahis de Marie et Hank. C'est l'une des plus grosses scènes de la série. Incroyable...

Si Hank et Marie découvrent à peine de quoi est capable Walt, Jesse lui remet tout en doute, il reste convaincu que Walt a tué Mike et l'histoire de la ricine refait surface. Jesse est en pleine rage. Il signe probablement son arrêt de mort en ne partant pas refaire sa vie. Mais là, comment peut-il faire autrement en découvrant à quel point Walt l'a manipulé ? Et encore, il n'est pas au courant de tout...

On ne se demande même plus jusqu'où peut aller Walter White, il n'a aucune limite. Je reste abasourdi par ma capacité à l'apprécier encore, à vouloir qu'il s'en sorte. C'est l'un des plus ignobles personnages de série, et il reste dans le fond attachant, grâce au travail de Vince Gilligan depuis le début de la série.

Au sujet de la scène Jesse/Walt. Est-il sincère en le prenant dans ses bras ? Je pense que oui. Aussi batard il a pu être, je suis persuadé qu'il l'aime vraiment au fond. Dans Talking Bad, Samuel L. Jackson dit un truc très intéressant : Walt est comme le Diable qui se bat pour avoir l'âme de Jesse. Je trouve ça très vrai, il a toujours voulu l'avoir près de lui. Et a écarté toute possibilité pour lui de refaire sa vie.

 

9/10
----------------------------------------------------------
 
 
Saison 5 - Épisode 12 : Rabid Dog

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
« He's the Devil. »
Pfff. Quelle tension encore. Et ces dernières secondes incroyables où Jesse trouve un meilleur plan pour choper Walt. Walt qui se décide à appeler Todd pour tuer Jesse (ou Hank, même si ça me semble moins probable).

Tout l'épisode est construit autour de la confrontation Jesse/Walt. Le rythme est moins dingue peut-être mais bordel, c'est l'aboutissement de toute la série qui se construit ici j'ai l'impression. Voir Jesse se décider à tout dire...

Et avant ça on a Walt qui se retrouve à défendre, protéger Jesse de Saul et Skyler qui trouvent plus logique qu'il soit tué. La dernière part d'humanité de Walt semble être l'affection de Jesse. Et c'est le seul truc qui me retient d'affirmer que Walt met un contrat sur la tête de Jesse. Peut-être qu'il a compris que Hank l'avait atteint et il fait tuer son beau-frère, mais c'est basé sur une supposition...

L'épisode est vraiment très bon. Avec un twist où on revoit la scène de l'escence. C'est Hank qui empêche Jesse de tout cramer. Et là ça prend tout de suite une autre dimension. J'ai adoré aussi voir Hank et Marie. Hank révèle une nature très froide. Comme quand il poussait Skyler à tout dire tout de suite, quand il est prêt à laisser mourir Jesse pour attraper Walt. La détermination de Marie est vraiment superbe. Ce n'est pas le meilleur personnage de la série, mais sur cette seconde partie de la saison elle est géniale.

Un épisode capital, qui prend aux tripes. Imparfait sans doute dans le rythme, mais merde, la fin est plus que jamais proche. Walt, plus que jamais seul.

Quel cliff quand même : quel est le plan de Jesse (il a montré en début de saison qu'il était brillant) ? Sur qui est le contrat de walt ?

 

9/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 13 : To'hajiilee

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
« Nice try asshole »
Fuuuuck.

Quelle force cette fin d'épisode. On passe par toutes les émotions. La jubilation de voir Jesse piéger Walt, enfin. A la détresse en voyant Walt se faire arrêter. Mais on reste lucide car : dans les flashforwards, Walt n'est pas en prison. Donc il va forcément s'en sortir. La seule issue concernait les nazis, ils allaient forcément venir. La question pour moi était de savoir s'ils allaient juste intercepter Hank et Walt, ou avoir Gomez et Jesse avec.

Cette fin qui prend aux tripes rattrape une première partie d'épisode en deça du reste de cette demi-saison. C'était sur un faux rythme sans scène forte. Mais bon, à partir du moment où Walt reçoit la photo du bidon, c'est DINGUE.

J'ai trouvé toutes les réactions logiques, que Walt soit en panique complet devant la photo (c'était crédible comme image), que Hank appelle Marie (le "I love you" annonce une fin tragique mais dans l'émotion on peut comprendre). Faut pas oublier de respirer avant de lancer le suivant...

« Don't drink and drive, but if you do, call me ! »

 

8/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 14 : Ozymandias

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Un épisode à couper le souffle. J'en suis resté sous le choc.

J'ai prévu de finir la saison dans la même soirée mais je sais pas si je vais en être capable.

La mort d'Hank est traumatisante mais c'est presque rien à côté de ce qui se passe à la fin. L'enchainement Junior découvre tout, le retour à la maison, la dispute Walt/Skyler, la fuite avec la petite. Pfiou.

Pendant des instants assez brefs, j'ai eu de l'empathie pour Walter, quand il voit son fils et sa femme le lâcher. Et à la fin quand on comprend qu'il joue un rôle au télépgone pour protéger Skyler. Mais bordel, ce coup de fil où il lui dit que c'est une conne, où il passe pour un fou, en s'appropriant la mort de Hank, en la menaçant. Wah. Juste wah, j'étais sur le cul à me dire qu'il était complètement taré. Puis Walt est détruit, Skyler joue le jeu de la soumise pour assurer aussi ses arrières et embraser la folie de Walter. C'est admirablement écrit, superbement joué. Quelle perfection.

Walt a tout perdu. Le flashback de début d'épisode permet de jouer sur l'émotion, mais aussi se rappeler de ce qu'était Walt au début. Il voulait juste de l'argent pour sa famille. Il a tout perdu. TOUT. Par sa faute, à cause de son égo, de sa volonté de s'agrandir, de réussir. Il n'a pas su faire machine arrière à temps et là il réalise à quel point il a merdé. En étant seul, en tenant sa fille qui n'a que "mama" à la bouche. En devant appeler sa femme en passant pour un fou. A froid, ce flashback permet aussi de comprendre ce que fait Walt en fin d'épisode. Il récite son mensonge au téléphone, un petit mensonge à l'époque, un mensonge bien plus fort à la fin. Comme pour insister aussi l'évolution incroyable de la vie de Walt.

Vince Gilligan est un psychopathe. Un génie, mais un psychopathe.

PS : le bébé aussi, quelle perfection dans le ton, le timing pour dire mama.

 

10/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 15 : Granite State

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
« Define 'good' »
MERCI Gretchen et Elliot !!!

Leur coup bas pour se dédouaner de Walter l'a remis dans la course. J'ai pas eu ce sentiment de "jouissance" depuis un épisode de la saison 2 de SOA. Où tu sens qu'un truc énorme est en train d'arriver. J'avais cette boule au ventre en les voyant à la télé car tu sais ce que ça amène : le retour de Walter à ABQ. La ricine, etc.

On sait pas exactement ce qu'il va se passer là-bas, mais c'est encore plus grand. Cet épisode était important pour redonner un peu d'humanité à Walter. Au calme, sans comploter. Le voir aussi pathétique, amaigri, à payer un mec pour rester un peu avec lui.

Et puis l'utilisation de Gretchen et Elliot est juste parfaite. Car après avoir revu des bouts de saison 1 et après avoir réfléchi à des trucs ici ou là, beaucoup de choses partent de ce choix de vendre ses parts. Ce regret d'avoir vendu pour rien son avenir est ce qui l'a poussé à devenir puissant (c'est un truc que j'ai mis trop de temps à comprendre). Sa vie aurait pu être totalement différente. Il n'aurait jamais pris cette voie là s'il avait eu cette entreprise florissante. Il s'est senti humilié aussi quand Skyler l'avait emmené à l'anniversaire d'Elliot pour lui demander de payer pour les soins. Ressortir ce duo est une surprise totale mais montre aussi une parfaite maitrise de son show. Vince Gilligan et son équipe sont plus que brillants.

Je n'ai pas parlé de Jesse après le 5.14, c'est une énième victime collatérale de Walter. Il a voulu se venger et il vit une agonie, à devoir cuisiner, sans possibilité de fuir. Andrea en fait les frais. Mon petit coeur de fillette se dit que Walter va venir dégommer ces fils de p*te et sans le savoir délivrer Jesse. Mais les scénaristes nous surprennent toujours, impossible de savoir ce que ça va donner.

Allez je suis prêt pour le final. Bitch.

 

8/10
----------------------------------------------------------
 
Saison 5 - Épisode 16 : FeLiNa (C'est fini, bitch)

 

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
« Can I trust you ? »
Le début d'épisode est FANTASTIQUE. La partie avec Gretchen et Elliot est pleine de surprise car on ne sait pas ce qu'il va faire là-bas. Je me disais avant l'épisode qu'il ne leur ferait pas de mal, ils sont innocents. Mais bon y a un petit doute quand même, on sait pas trop comment Walt veut terminer sa carrière d'Heisenberg.

Mais c'est finalement logique et bien vu de les utiliser pour que sa famille ait de l'argent au final. Pour moi, c'était le plus important (dans la "morale" de l'histoire) qu'il parvienne au moins à ça. Pour que tout ce qu'il a fait ait servi à quelque chose. Bien sûr, que tout foire aurait été délicieusement cruel mais comme je dis souvent, j'aime bien les happy ending. Au passage, quand Walter attend dans la voiture après sa visite chez Elliot et Gretchen, j'étais sûr que c'était Badger et Skinny Pete. Une façon de leur dire au revoir à eux aussi.

La théorie de la ricine pour Lydia était trop logique pour moi, j'avais imaginé ça soit comme une façon de s'assurer de mourir s'il se faisait choper, voire un plan B pour tuer Jesse si jamais tout ne se passait pas comme prévu. C'est Lydia finalement, j'aimais bien ce personnage, c'est vrai qu'elle avait une tendance à réclamer une solution permanente pour faire taire quelqu'un, notamment Skyler, donc je peux comprendre que Walt ne veuille pas la garder en vie ^^

Viens donc la mitraillette, on comprend vite que ce serait bien pour Todd et sa bande. Je trouve ça sympa qu'il fasse une sorte de technique à la McGyver plutôt que de sortir avec la mitraillette lui-même, ça colle beaucoup mieux au personnage.

Après, même si je voulais une fin heureuse à Jesse, c'était moins important pour moi. Je n'avais aucun doute qu'il le laisse filer à partir du moment où il se jette dessus pour le protéger (avant ça aussi, mais là au moins c'était garanti à 100%), là Walter veut juste rattraper du mieux possible ses erreurs, il n'est plus dans la guerre d'égo (confirmé d'ailleurs quand il tue l'oncle Jack avant de savoir où est l'argent). Walt qui protège Jesse et meurt de ses propres balles (com'un symbole), Jesse qui peut buter Todd. Ce sont des fins satisfaisantes pour eux. Et on veut le bonheur de ces personnages au final.

Je n'ai pas été ému à fond devant cet épisode, mais les adieux à Skyler, et voir Walter suivre son fils de loin en sachant toute la haine qu'il a pour son père, c'était fort.

Faire un bilan de la série sera compliqué à chaud, évidemment c'est la meilleure série que j'ai pu voir. Je vais juste parler de cette deuxième partie de saison. Il y a eu des scènes très fortes tout au long de la série, mais là ce rush final a été constant dans la tension, les émotions. Pas une fausse note d'après moi. La série finit en apothéose et ce n'est pas donné à tout projet. Rien que pour ça je suis aux anges.

Je ne suis pas nostalgique de la série, évidemment, je suis triste de ne plus avoir un rush de Breaking Bad chaque année, mais la série a été très bonne de bout en bout, je n'ai pas eu la peine de voir la série se perdre en route (je ne l'ai jamais dit, mais je n'ai pas vu la nouvelle saison d'Arrested Development, de peur d'être déçu car je sais que c'est beaucoup moins bon). Du coup ça me donne beaucoup de bonheur de me dire qu'elle finit ainsi.

Un immense bravo à tous ceux qui ont bossé sur cette série. C'était beau.

PS : Talking Bad était assez sympa, j'ai aimé les petites anecdotes sur le fait que Mike n'aurait jamais existé si Bob Odenkirk avait été disponible pour tourner les scènes de nettoyage après la mort de Jane. Et ça m'a permis de décompresser après chaque épisode. Autant Talking Dead a l'air pourri, autant Talking Bad était fun.

 

8/10

Partager cet article

Commenter cet article